REFLEXION

CHLEF : Découvert d’un corps en état de décomposition à Chettia



CHLEF : Découvert d’un corps  en état de décomposition à Chettia
La recrudescence des actes d’agressions dans la wilaya de Chlef, prend des proportions inquiétantes. Ce phénomène prend de jour en jour de l’ampleur à telle enseigne, qu’il n’est plus possible de s’aventurer en solitaire dans la région. Les services de sécurité ont mis le paquet pour venir à bout de ce fléau, mais beaucoup reste à faire. Il n'y a pas uniquement que des gangs agresseurs qui vous braquent et vous délestent de ce que vous posséder sur l'autoroute Est-Ouest. Aujourd'hui, l’on a appris de source officielle que, dans la localité de « Ard El Baidha », dans la commune de Chettia, située à une dizaine de kilomètres à l'Est du chef lieu de la Wilaya, un corps de sexe masculin a été découvert par les services de sécurité, mardi dernier en état de décomposition. L’homme serait âgé de 43 ans retrouvé sans vie dans un champ de labour. Avertis, les services de sécurité et les éléments de la protection civile, après les procédures d’usage, ont déposé le corps de la victime à la morgue de l'EPH de Sobha pour une autopsie afin de déterminer les circonstances de ce décès. Encore mardi dernier un jeune motocycliste qui se dirigeait vers son travail à 5 heures du matin au marché de gros, a été violemment agressé par trois individus en état d’ébriété avancé au niveau du carrefour menant vers Ain-Mérane et Ténes. Ce carrefour est réputé pour ses agressions, notamment lors de la décennie noire, où les hordes criminelles sévissaient de nuit comme de jour. La victime fort heureusement ne souffre d'aucune blessure, elle n'avait rien sur elle, ni portable ni argent. Ainsi selon la cellule de communication de la protection civile, le décès d'un octogénaire de sexe masculin âgé de 85 ans aux initiales Z-B, originaire de la localité Meharzia relevant de la commune du Dahra dans la wilaya de Chlef, son corps fut évacuer vers la morgue de l'EPH de Sobha . Toujours dans la commune de Chettia une guerre sans merci a éclaté entre deux quartiers où résident plusieurs délinquants et repris de justice , une bataille rangée entre Hai Bénédine et Hai Hadjra, munis d'armes blanches (Épée ,couteaux et autres objets contendants ), ce qui amené les forces de sécurité à intervenir le lendemain en procédant à des rafles dans ce milieu de truands.

Della Kader
Samedi 9 Octobre 2010 - 00:01
Lu 833 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+