REFLEXION

CHLEF : 50% des élèves exclus ont regagné leurs établissements

Pas moins de 8 035 collégiens scolarisés au niveau des établissements scolaires que compte la wilaya de Chlef ont fait l’objet d’une exclusion du système scolaire, et ce, à cause de leurs mauvais résultats enregistrés au cours de l’année scolaire 2012/2013.



La bonne nouvelle est que la moitié de ces élèves ont été réintégrés d’office dans leurs collèges au cours de la présente année scolaire, et ce, à la suite de la décision ministérielle qui donne une deuxième chance à ceux qui sont nés en 1997. En revanche, pour les 50% restants, notamment ceux nés en 1996, dépendront du conseil des professeurs, qui décidera au cas par cas, a-t-on appris à la direction de l’éducation de Chlef. Dans le détail, pour la 1ère année moyenne, 612 élèves ont été exclus, 1 483 en 2e AM, 1 856 en 3e AM et 4 084 élèves en 4e AM. Ainsi au total, ce sont pas moins de 8 035 élèves qui n’arrivent plus à avoir des notes satisfaisantes pour poursuivre leur cursus scolaire. Selon la direction de l’éducation de la wilaya de Chlef, « l’une des causes de cette déperdition scolaire est d’ordre social, car de nombreux parents d’élèves, notamment ceux qui sont issus du monde rural, éprouvent des difficultés à subvenir aux besoins de leurs enfants en matière de frais scolaires et de transport, en sus de l’habillement ». Toutefois, précise notre interlocuteur, « le taux de déperdition chez les filles est plus important que chez les garçons ». A tout cela s’ajoute, note notre interlocuteur, « la représentation que les parents se font de l’école ». Pour certains, dira-t-il, « l’école représente la clé de la promotion sociale de l’individu, et à travers lui, celle de sa famille, d’où l’encouragement et l’aide apportée aux élèves par leurs parents ». En revanche, d’autres parents d’élèves « estiment que l’école n’est pas rentable et ne permet pas automatiquement à leur enfant d’accéder à un travail une fois le diplôme en poche». Et de poursuivre : « Cette perception négative de l’école amène les parents à retirer leurs enfants des écoles à la moindre occasion (collège éloigné, frais induis à la scolarité, etc.)».

M. Mokhtari
Samedi 16 Novembre 2013 - 17:19
Lu 69 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+