REFLEXION

CHETTIA - CHLEF: Mauvaise prise en charge des citoyens par la commune



L’administration communale gérée actuellement par un vice président « le P/APC en convalescence », offre une image désolante à l’égard de ses citoyens qui sont mal pris en charge au niveau du service de l’état civil. Même le nouveau membre élu, remarqué par ses fréquentes absences ne donne aucun intérêt à cette masse de citoyens qui se présente à son bureau pour exposer leurs préoccupations. Un nombre important de personnel du filet social et du dispositif de l’emploi des jeunes est affecté au service de l’état civil, l’image de marque de la commune, pour la délivrance des pièces et documents qui sont toujours affectés par cette mauvaise écriture et les nombreuses fautes d’orthographes relevées d’où l’introduction d’un jugement auprès des services de la justice pour rectification. Le citoyen éprouve d’énormes difficultés pour résoudre un problème auprès de cette APC dont un grand vide a été laissé par le maire au repos à cause de sa maladie. La tutelle devra songer à améliorer une telle organisation devenue insupportable et mal dirigée par un élu loin de ses possibilités. Pour rappel, le manque d’imprimés à l’image de la fiche familiale et l’extrait de naissance fait largement défaut à tel point que ces deux pièces sont cédées jusqu’à 20 et 50 dinars à partir du kiosque mitoyen au siège de l’APC ceci devant le silence des responsables.

M.Mokhtari
Mercredi 20 Avril 2011 - 14:29
Lu 335 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+