REFLEXION

CHETTIA – CHLEF : 80 locataires privés d’électricité depuis mai



CHETTIA – CHLEF : 80 locataires privés d’électricité depuis mai
Les locataires des 80 logements, dans la commune de Chettia, se plaignent auprès des autorités locales et réclament le branchement de l’électricité pour pouvoir occuper leurs nouveaux logements attribués en mai 2010, manifestent donc leur mécontentement d’être privés de l’énergie électrique se trouvent donc dans une situation sociale pour le moins antique plutôt alarmante. Leurs doléances qui durent depuis une bonne lurette continuent de chavirer entre deux structures l’OPGI et la DUC de Chlef et ce malgré plusieurs requêtes adressées aux autorités de la wilaya de Chlef et les services compétents. A ce jour personne n’a pu solutionner ce problème dont souffrent les 80 bénéficiaires de logements à Chettia. Les enquêteurs précisent bien que malgré les clés en mains ne pouvaient donc pas accéder à ces logements en l’absence d’électricité, ce problème reste Flou entre l’OPGI et la DUCH de Chlef que chacun se rejette la balle, voilà que certains de ces locataires contestataires n’ont pas attendu longtemps pour habiter ces logements chose qu’ils étaient contraints de passer au système « D » pour que la lumière apparaît dans leurs logements par des branchements certes à grand risque en sollicitant donc le voisinage, branchement anarchique alors que d’autres bénéficiaires n’ont pas encore rejoint leurs habitations et ce malgré qu’ils payaient leur logement depuis mai 2010. Le dossier en question n’a pas encore connu de solution pour permettre à ces nouveaux locataires de vivre dans de meilleures conditions, à l’approche de l’hiver qu’attendent donc l’OPGI ou la DUCH de Chlef pour solutionner ce volumineux problème? Les locataires pour une dernière chance interpellent M. le wali de Chlef lui faisant part de leurs préoccupations. Quelques locataires rencontrés crient leur désarroi et leur mécontentement accusant directement l’OPGI de Chlef qui est à l’origine de ce problème, tremperie en leurs exigeant de signer et de parapher un document attestant qu’ils sont d’accord pour habiter sans lumière pour qu’ils leur remettent les clés, c’est une trahison, disent certains locataires furieux de la non tenue de la promesse de l’OPGI, ce document n’est pas règlementaire et aucun article ne stipule donc d’être relogé sans électricité, voilà que le dossier reste encore ouvert entre les mains de l’OPGI et de la DUCH de Chlef, là c’était vraiment un chantage d’accepter les clauses d’attribution de notre logement sans électricité. L’OPGI voulant ainsi se débarrasser de la fameuse facture de branchement du courant électrique estimée à 520 millions de cts. L’OPGI incrimine la DUCH de Chlef selon son premier responsable que la dernière décision de ce problème est du ressort de la DUCH de Chlef à qui le dossier en question lui revient.

Kader Della
Mardi 12 Octobre 2010 - 00:01
Lu 1031 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+