REFLEXION

CHEIKH KHALED BENTOUNES ANNONCE LA SURPRISE A PARTIR DE MOSTAGANEM : Creation du prix international Emir Abdelkader

En marge du colloque international sur le thème ‘’contre la violence, le vivre ensemble’’, il a été procédé au lancement officiel du prix Emir Abdelkader. Aux deux initiateurs de ce prix, à savoir l’ONG Association Internationale Soufie Alawiyya (AISA), présidée par cheikh Khaled Bentounes et l'Association MED 21, s'est jointe à la Zaouïa "El Alawiya".



Ce prix récompensera chaque année la contribution significative d'une personnalité de pays de la rive Nord et de la rive Sud au développement et au renforcement du partenariat social dans les pays du pourtour méditerranéen. L'objectif recherché consiste à encourager les chercheurs des deux rives de la Méditerranée à opter pour les voies de l'innovation, de l'excellence et de la recherche d’idées de projets de partenariat porteurs de promesses pour l'avenir. En effet, présenté à l'occasion du colloque international sur le thème ‘’contre la violence, le vivre ensemble’’, qui se tient à ‘’Jenatu El Arif’’ à Mostaganem, le premier Emir Abdelkader sera remis par un jury qui récompensera une personnalité d’un pays de la rive nord et une seconde de la rive sud pour leurs contributions au développement des échanges entre les pays méditerranéens. Mohamed N. Azizat, président du programme Med21 considère que « la Méditerranée doit demeurer une zone majeure sur plusieurs plans notamment sur le plan culturel et social. Ce prix est notre contribution. Il symbolise la capacité d’entreprendre et la collaboration entre le nord et le sud ». « Seul un partenariat puissant et égalitaire entre nos régions nous permettra de rester une plate-forme dynamique et précieuse pour le développement des entreprises en Méditerranée » dira l’un des intervenants, à l’initiative de ce prix. Les chercheurs, mais aussi les structures issues du public, à l’image des universités peuvent se joindre à cette initiative. Il est à signaler que l'Association MED 21 que préside M. Azizat a décerné, au cours de son existence, environ 13 prix et l’Algérie deviendra le 11ème pays qui adhèrera aux initiatives de l’Association MED 21. Dans une aire méditerranéenne touchée par les conflits. Mohamed N. Azizat, croit en la capacité des peuples à vivre ensemble en respectant une certaine mixité culturelle. Une mixité qui a fait la richesse de civilisation antique et méditerranéenne comme les Phéniciens, par exemple. « Nos sociétés doivent se souvenir du sens de la mesure, de la notion de vivre ensemble qui caractérisait si bien les Phéniciens ou même les Romains. Ce respect des autres est l’essence de la Méditerranée », a-t-il conclu.

Said
Mercredi 25 Novembre 2015 - 18:36
Lu 5348 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+