REFLEXION

CHEHAIMA (TIARET) : Pour 200 dinars, une voiture incendiée et une mère agressée

Cela s'est passé la nuit du mercredi 28 janvier 2015, au cœur de la paisible commune de Chehaima qui renoue encore avec des scènes de violences. En effet, deux jeunes, répondant aux initiales A.M et H.M et lesquels étaient dans un état d'ébriété avancé, ont rencontré en cours de chemin le dénommé B.M, et lui ont demandé la somme de 200 dinars.



Répondant  par un niet, il est rentré avec eux dans une virulente altercation en essuyant bien sûr des insultes de tous genres et ce n'est que l'intervention de citoyens qui suivaient la scène qui a été salutaire  pour ce jeune qui a de suite rejoint sa maison. Après presque deux bonnes heures, aux environs de 23H50, juste après le match Côte d'Ivoire - Cameroun, le temps où B.M et son frère s’apprêtaient à dormir, la mère s'est rapprochée de la fenêtre qui donnait accès à la rue et a été surprise  de voir la voiture de marque "LADA" qui était stationnée devant la maison tout en feu.  Elle alerta, alors, ses deux enfants et se dirigea vers la porte. Et en l'ouvrant,  elle reçut un coup de pierre à l’œil droit, venant  des deux jeunes qui étaient furieux et sous l’effet d'alcool. Après avoir commis cette sale besogne, ils ont pris la fuite et se sont évaporés dans la nature la nuit aidant et sitôt informés les éléments de la protection civile se sont intervenus sur les lieux et ont évacué la mère blessée vers la polyclinique de Medrissa, tout à noter que les feux ont déjà "dévoré" la voiture LADA. Les deux malfaiteurs sont activement recherchés par la gendarmerie nationale et ce jeudi 29 janvier 2015, la police scientifique était sur les lieux pour une éventuelle enquête. Pour rappel, ces deux malfaiteurs ne sont pas à leur première puisque la semaine passée, l'un d'eux a été surpris en flagrant délit de vol de cheptel et l'affaire a été étouffée par "une mission de bons offices", le temps où certains citoyens contactés par nos soins avancent que ces 2 jeunes ont à leur actif 14 affaires de vol et d'agression, cependant l'intervention de personnes influentes font éviter le recours aux plaintes. Chehaima est une commune qui mérite l'implantation d'une brigade de gendarmerie puisque la désignation de l'assiette foncière a été déjà faite auparavant. Un petit sondage au sein de la population confirme cette thèse. Nous y reviendrons.

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 30 Janvier 2015 - 16:52
Lu 287 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+