REFLEXION

CHANTIER DU METRO D’ALGER : Des travailleurs licenciés poursuivis en justice



 Des travailleurs licenciés du Groupe du Métro d'Alger-Centre (GMAC) sont poursuivis en justice pour des menaces qu’ils auraient proférées à l’encontre des responsables de leur direction, indique à TSA. « Le procès a eu lieu hier  au tribunal de Baïnem. Les travailleurs, parmi lesquels des ferrailleurs, des soudeurs et des ingénieurs, sont en grève depuis le 21 novembre dernier pour faire aboutir leurs revendications, dont « l’indemnité de départ », « l’indemnité pour femme au foyer » et la « retarification des heures supplémentaires », selon la source. La grève a été décidée après une vaine tentative de dialogue avec les entreprises portugaises du GMAC pour lesquelles ils travaillent, a indiqué M. Djeddis. « Nous avons déposé notre plate forme de revendications avant la grève. Ensuite, nous avons donné un préavis de dix jours. Ils ont saisi la justice dès le début de la grève. Le tribunal s’est prononcé pour l’arrêt de la grève. On a fait appel », a t il précisé. M. Djeddis affirme que le protestataires ont déjà contacté le ministère du Travail et l’inspection du travail mais qu’ils n’ont eu aucune réponse. Dans la matinée de ce mardi, certains d’entre eux se sont déplacés à la Centrale syndicale pour la sensibiliser à leur cause. Plus de 100 travailleurs ont été licenciés, selon le syndicaliste.           

Nadine
Jeudi 27 Décembre 2012 - 00:00
Lu 474 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+