REFLEXION

CFPA MOKHTARI BENCHAA : Pourquoi ce retard dans la délivrance des diplômes ?

Les stagiaires diplômés du centre de formation professionnelle « Mokhtari Ben Chaâ » ne savent plus à quel saint se vouer pour récupérer leurs diplômes après des mois d’étude pour pouvoir décrocher un travail , que favorise la rentrée sociale et professionnelle. Ces diplômés nous ont fait part de leur ras-le-bol et aussi de leurs inquiétudes car ce retard n’aurait jamais dû avoir lieu.



A cet effet, comment expliquer  un tel ajournement  vu que  les études ont  pris fin au mois de juin. Les élèves  pointent du doigt l’administration pédagogique qui, selon eux, est derrière ce retard inexpliqué.  Par ailleurs, nous  nous sommes rapprochés auprès de cette administration pour plus d’informations, et nous avons rencontré Mr. Djilali chargé de la distribution des diplômes qui nous a promis  que : « les diplômes seront délivrés le 17 octobre prochain, après  délibération.» C’est à se demander pourquoi de telles administrations  fatiguent les citoyens Mostaganémois  qui assument, car très souvent des fonctionnaires de l'administration estiment  qu'il n'y a pas lieu de répondre correctement aux attentes des citoyens ou réserver une suite favorable dont ils sont saisis, ils ne daignent même pas répondre, dans certains cas.  C’est le cas de ces  stagiaires de ce CFPA au bout du rouleau, qui après maintes tentatives pour retirer leurs diplômes, se voient remballés par certains préposés au service d’une institution. Cette  façon d’agir et cette attitude qui prouve à quel point une négligence et un laisser-aller sont constatés au niveau de certaines administrations qui découragent  les plus téméraires parmi les habitants et ou les contribuables de notre ville qui ne demandent que leurs droits, finissent par craquer et abandonner tellement que cela devient complexe pour eux, d’être à la merci de gens  incompétents qui leur font faire ce fameux  parcours du combattant. Ce qui emmène à la conclusion et à l’opinion  de ces  demandeurs  qui ont  l'impression que leur  réclamation ne sera pas satisfaite ou  purement et simplement que les gens les méprisent. Devant de tels états de fait, beaucoup de citoyens  irrités sollicitent  des interventions pour pouvoir obtenir ce qu’ils demandent. Mais malheur à ceux  qui n’ont pas la chance d’être épaulés, ils sont purement et simplement « larguer » et doivent attendre des éternités pour se faire servir. C’est pourquoi « Qui marche dans l’intégrité, marche en sécurité, mais celui qui suit des voies tortueuses sera puni » ? D’après l’ancien testament, recueil Salomonien, un proverbe qui reflète une réalité que vit constamment  le citoyen et en particulier le  Mostaganémois  à longueur d’année , et qui espère que des changements interviendront  pour remettre sur les rails les entreprises et les institutions étatiques et privés au service du citoyen. 

B.Adda
Lundi 7 Octobre 2013 - 22:00
Lu 121 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+