REFLEXION

CENTRE-VILLE DE MOSTAGANEM : Des travaux, des questions et une réponse …

Cela fait près d’une semaine qu’une équipe d’ ouvriers de l’ONA, équipés d’outils et Camion-pompe avait commencé, juste devant l’agence « Mobilis » des travaux importants dans une période où il y a grande foule .C’est une grande gêne tant pour les piétons que pour les transports urbains et les questionnements ne manquaient pas, même sur le réseau social de Facebook ,et voilà de quoi il en retourne sur ces grands travaux qui ont surpris beaucoup de gens.



En Effet, à la surprise générale c’est toute une armada qui a commencé la délimitation d’un périmètre de sécurité en prenant un couloir qui va du devant de l’entrée de l’Agence « Mobilis », jusqu’à la fin du parapet où les voyageurs à destination de Mazagran attendent les Bus Communaux de transport. Beaucoup de citoyens paraissaient visiblement dérangés par le vacarme occasionné par l’utilisation du Marteau-Piqueur pour les travaux de creusement. Maintenant que les travaux semblent bien avancés, pour en savoir davantage et informer l’opinion publique « Réflexion » a voulu en savoir davantage d’autant plus que, au moment où nous mettons sous presse cet article, d’énormes buses en béton ont commencé a être installées par l’équipe de « l’Office National d’Assainissement ».Pour ce faire, nous avons pris attache directement avec M.Moussa Lebgaâ, Directeur de Wilaya des Ressources en Eau (DRE) qui a bien voulu nous éclairer sur ces gros travaux qui ont surpris plus d’un et laissé quelques étonnements. De notre entretien, il ressort que cette zone sensible du centre-ville a connu déjà en 2015 et début 2016 des « refoulements d’eaux usées » au niveau des locaux de la BNA et de l’Agence Mobilis .Ces dernières avaient subi des dégâts relativement importants qui ont affecté leur fonctionnement avec un certain préjudice et, partant de ce constat en sachant que les réseaux de la ville de Mostaganem, le Directeur de la DRE a pris les dispositions nécessaires pour qu’il n’y aurait pas un 3ème « refoulement ».C’est ainsi qu’il est apparu opportun d’engager rapidement, avant la rentrée sociale et avant les première chutes de pluie, des travaux de rénovation partielle d’un rançon de cette partie du réseau et ce sur une longueur de 60 mètres linéaires à partir d’un collecteur avec la pose d’une canalisation en béton de diamètre 1200 millimètres à 3 m de profondeur avec une dénivellation correcte, pour faciliter l’écoulement par gravité. A signaler que les travaux sont de grande délicatesse car, dès le début des travaux sont apparus d’autres réseaux quelque peu enchevêtrés et notamment deux câbles souterrains de haute tension. Toujours est-il que, la grande précaution était de mise pour éviter d’avoir à faire face à d’autres problèmes collatéraux. Ce nouveau tronçon de grand diamètre (1,2 m) va déverser les eaux usées directement sur le canal de l’Oued Ain-Sefra au niveau du lieudit « les 3 ponts » et viendra ainsi mettre un terme, pour plusieurs dizaines ou centaines d’années, selon les propos de M. le Directeur de la DRE. Toujours, selon lui, si aucun problème particulier ne se poserait, les travaux seraient définitivement achevés dès ce Mardi prochain et, en tous cas, avant la fin de la semaine en cours et avec eux, la fin de la spéculation sur la singularité de ces travaux importants et dont l’utilité n’est pas à démontrer.

Younes
Vendredi 12 Août 2016 - 16:32
Lu 510 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+