REFLEXION

CENTRE-VILLE DE MOSTAGANEM : Bruits et nuisances sonores qui agacent



 L’utilisation abusive des motocycles sans le respect de la moindre règle de sécurité et également sans un brin de souci pour les autres, tend à se banaliser devenant une forte source de nuisances sonores pour les habitants du centre-ville de la wilaya de Mostaganem, qui a tant de mal à la supporter.  Ces motos se distinguent par un usage empreint de folie et d’exagération par les conducteurs qui ne semblent point s’inquiéter des piétons, et des véhicules.  Ces derniers se faufilent partout à des vitesses intolérables, s’exposent à tout moment à la mort et exposent malheureusement les passants aux potentiels risques d’accidents corporels. Cette déplorable situation agaçante a fini par exaspérer tous les usagers de la route. Roulant souvent à des vitesses ‘’endiablées’’, certaines de ces motos, les quads (diminutif de quadricycles), se livrent à toutes genres d ‘’acrobaties’’ en pleine voie publique, en faisant fi du code de la route. Certains autres motocyclistes s’exercent au rallye « inter-quartiers » tous les soirs, et le premier arrivé au point de départ après avoir fait le tour de la ville en un temps record, rafle la mise déposée par les participants et les autres parieurs ! Malheureusement, ces jeux restent à l’origine du trouble de la quiétude des citoyens, souffrant de nuisances sonores, d’un tapage sans précédent, d’incidents et également d’accidents aux conséquences graves et fâcheuses.  Ces ‘’cylindrées’’ sèment la terreur, et parfois la mort, vu que tout dernièrement, une collision entre un motocycliste et un camion de gros tonnage, a coûté la vie au conducteur mort sur place et à son compagnon qui succomba à ses blessures après son admission à l’hôpital.  Sans l’intervention des autorités concernées devant veiller à l’application stricte de la réglementation en vigueur, l’été à Mostaganem finira par être infernal et invivable, face aux bruits insupportables de ces « machines roulantes» qui ne semblent connaitre aucun répit, depuis le lancement de la saison estivale. De fermes sanctions doivent être engagées contre ces motards, fort insoucieux de la paix publique, qu’ils troublent de jour comme de nuit !      

Ikram
Vendredi 5 Août 2016 - 17:20
Lu 294 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+