REFLEXION

CENTRE UNIVERSITAIRE DE TISSEMSILT: Les candidats aux postes des administrateurs boudent les examens

Les responsables qui étaient sur place avaient tenté par tous les moyens de raisonner les candidats et lesconvaincre afin d’entrer en classes et passer les examens tout en se portant garants du bon déroulement mais en vain.



CENTRE UNIVERSITAIRE DE TISSEMSILT: Les candidats aux postes des administrateurs boudent les examens
Le centre universitaire deTissemsilt qui a été prévu pour accueillir, hier mercredi, près de 1158 candidats pour passer les épreuves écrites du concours pour les postes d’administrateurs organisé par les directions de l’administration locale. Le parc national de Teniet-El-had et les affaires religieuses de la wilaya, a vu un mouvement massif de contestation par les candidats refusant catégoriquement de passer les examens pourtant toutes les circonstances de préparation étaient réunies avons nous constaté. Les candidats qui avaient décidé de bouder les examens argumentent cette action par le fait que des candidats venus d’autres wilayas se soient présentés eux aussi pour passer les examens tout en avançant que le nombre de postes ouverts est très dérisoire ce qui augmente la concurrence et minimise leurs chances de réussite au concours ouvert. Pour rappel à 11 postes seulement dont deux en concours interne, et ajoutent que ce concours dont beaucoup de personnes attendaient l’organisation est une occasion pour eux d’espérer sortir une fois pour toute de l’enfer du chômage, ces mécontents et devant cette situation croient dur comme fer qu’ils sont en plein droit de s’opposer à cette manière de faire et exigent le droit au recrutement local et le report de l’examen relatif à la direction de l’administration locale, les responsables qui étaient sur place avaient tenté par tous les moyens de raisonner les candidats et lesconvaincre afin d’entrer en classes et passer les examens tout en se portant garants du bon déroulement mais en vain. Profitant de la présence de l’inspecteur de la fonction publique de la wilaya sur les lieux pour connaître son avis, il nous déclara à ce propos « nous regrettons que les choses soient arrivées à ce stade, malgré les assurances que nous avions garanties pour une transparence dans le déroulement de l’examen, les mécontents n’ont pas voulu comprendre et en parlant des gens qui sont venus d’autres wilayas. Il faut que les candidats sachent qu’il n’y a aucune enfreinte aux lois, les candidats ont les mêmes droits dans les opportunités de travail et c’est un droit constitutionnel que ni moi ni qui que se soit ne pourral’enlever de ces candidats venus d’autres wilayas, ce que je regrette le plus c’est que je suis dans l’obligation d’annuler ce concours et dans ce cas ce sont les postes de travail qui vont être annulés et parconséquent ça sera une perte pour la wilaya»

A.Ould El Hadri
Mercredi 30 Mars 2011 - 23:01
Lu 1367 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+