REFLEXION

CENTRE NATIONAL DE FORMATION DES CADRES DES DOUANES DE TLEMCEN : La corruption en débat



Le Centre national de formation des cadres des Douanes de Ouled Mimoun, dans la wilaya de Tlemcen, a abrité une rencontre consacrée à une réflexion autour du système de répression de la corruption à la lueur des nouvelles dispositions de la Constitution. En effet, le directeur des études à l’Office central de répression de la corruption a souligné dans son intervention, que l’État est davantage engagé dans le processus de lutte contre la corruption à la faveur des nouveaux textes qui vont lui en donner une plus grande plénitude. Il a ajouté que malgré les moyens coercitifs dont dispose l’administration, le meilleur moyen reste la prévention, démarche mise en œuvre par les services des Douanes pour limiter les risques d’altération. L’inspecteur général de l’Office central de répression de la corruption, M. Abdelhakim Ouchiche, quant à lui, a mis en évidence le fait que le phénomène de la corruption interpelle toutes les parties qui doivent contribuer à sa disqualification afin que l’acte de gestion retrouve sa vocation naturelle, celle de conduire les affaires publiques dans les normes règlementaires admises. A rappeler enfin, que l’École des Douanes de Ouled Mimoun (30 km de Tlemcen) forme des agents et inspecteurs de contrôle, dont de nombreux ressortissants africains.           

D. H
Samedi 13 Février 2016 - 17:19
Lu 187 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+