REFLEXION

CENTRE ANTICANCEREUX DE MAZAGRAN (MOSTAGANEM) AU SERVICE DES ADULTES, PAS D’ENFANTS : Un pseudo-hôpital sous tension !

Alors on a tout dit, sur le cancer qui tue sans pitié à Mostaganem, les cancéreux qui parcourent une centaine de kilomètres pour tenter de dénicher un rendez-vous pour un traitement par radiothérapie, des malades diminués qui font la mendicité pour s’acquérir des frais d'analyse et d'examen de laboratoire, des malheureux patients venant des douars , qui se réfugient dans les gares routières où chez des proches en attendant la levée du jour pour prendre le bus vers Misserghine (Oran). Alors on va parler aujourd’hui du fameux (hôpital anti-cancer), pardon, ce petit local de l’ex-CFA qui, par recours à une césarienne, il a accouché d'un service de cancérologie. Enquête sur ce pauvre et petit service anti-cancer qui doit assumer la couverture médicale de plus de 3000 cancéreux..!



Le fameux centre anti-cancer (Hôpital du jour) de la wilaya de Mostaganem se situe  dans la commune de Mazagran, et précisément, dans une partie des locaux de l’ex-CFA (Centre de Formation Administrative), une ancienne bâtisse exigüe héritée de l’époque coloniale et qui a été transformée à la va vite en centre anti-cancer. Ce centre qui est opérationnel depuis 2009 et que nous avons pu visiter, accueille en son sein les cancéreux adultes seulement pour des séances de chimiothérapie et prend en charge les cas urgents, il abrite également un centre de rééducation pour (Rhumatologie).  Dès notre arrivée au centre, nous avons été accueillis par le médecin chef oncologue, en l’occurrence Mme Hadjam Farida qui a répondu à nos questions relatives aux soins et à la prise en charge des malades. Cette dernière très optimiste  nous a indiqué qu’en matière de prise en charge, « l’hôpital du jour de Mazagran, dispose de 22 lits et reçoivent chaque jour des malades pour des cures de chimiothérapie et pour  tous les traitements en liaison avec cette maladie chronique ».

Les spécialistes donnent l’alerte !
A la question de l’accroissement du taux enregistré en matière de cancer, le médecin chef nous dira « qu’effectivement il y a quotidiennement des nouveaux cas déclarés et c’est à cet effet, qu’une extension du centre est plus que nécessaire, nous assurons pour cela qu’une étude des travaux de restauration et de réalisation est en cours, ce qui permettra l’agrandissement de l’établissement et une réception plus conséquente des malades ».  Concernant les types des cancers constatés quotidiennement, c’est celui du sein qui enregistre le taux le plus élevé, soit 60% de la totalité des cancers confirma-t-elle. A la question de la Radiothérapie, l’oncologue déclare  que le centre ne dispose pas de ce type d’équipements  et « que dés les 6 séances de chimiothérapie terminées, le malade est automatiquement pris en charge par les structures disposant de ce type de matériel, tel qu’Oran etc…Quant aux scintigraphies osseuses, idem, elles se font au niveau d’Oran et Tlemcen uniquement pour toute l’Oranie ». Concernant la prise en charge des tests radios, scanners, biopsies etc … au niveau du centre anticancéreux,  le médecin déplore que ces examens   soient  effectués en dehors de l’hôpital en raison de l’absence de techniciens en radiologie (Radiologues) et autres, que ce soit pour  les dépistages avec le moyen de la mammographie mammaire par exemple dans le cadre du dépistage du  cancer du sein ou autres.

Un centre pour adultes seulement, pas d’enfants
Le médecin chef espère une normalisation du centre  afin d’améliorer la qualité des soins dispensés au malade et qui reste l’un de ses soucis majeurs. Au cours de la discussion, nous avons évoqué la disponibilité des médicaments, si le centre enregistrait des ruptures, mais notre interlocutrice nous a garanti que le centre dispose de tous les types de produits relatifs à la chimiothérapie. De ce côté, la prise en charge du malade se fait normalement. Après autorisation du médecin chef, nous nous sommes rendus auprès du chef de service M. Berrahmoun Habib qui nous accompagna dans notre voyage de visite des lieux en nous déclarant que le centre anticancéreux est géré par trois spécialistes en oncologie dans un  espace réservé à la prise en charge des malades cancéreux. Le centre est partagé en 02 services dont l’Education Fonctionnelle, et l’Oncologie Médicale. On y trouve aussi un centre de Rééducation spécialisé en Rhumatologie. Cet hôpital du jour enregistre, selon notre interlocuteur, quelque 40 malades/jour. Comme nous l’a bien indiqué le médecin chef  plus tôt, le centre dispose de 22 lits réservés aux malades cancéreux plus une salle des urgences à deux lits. Le centre en question compte plusieurs services, à savoir, l’oncologie adulte, une radiologie et un laboratoire biologique où les analyses sanguines sont effectuées, et aussi, il est doté d’une pharmacie.  Actuellement, ce centre est au service des malades adultes issus uniquement de la wilaya de Mostaganem contrairement à auparavant où les patients affluaient des wilayas limitrophes à l’exemple de Relizane et Tiaret, qui ont pu bénéficier de leur propre centre d’Oncologie soit un allègement pour le centre. A la question de la multiplication en statistiques des cas de cancer en matière de soins, ce dernier nous a avancé le chiffre de 2923 cas qui ont été pris en charge durant les 10 premiers de l’année soit  au 31 octobre 2014 dans le cadre de l’hospitalisation du jour pour les cures de chimiothérapie, avec une moyenne journalière de 25 malades traités quotidiennement par la chimiothérapie. Le chef de service du centre nous a assuré que presque tous les types de cancer sont traités à Mostaganem à savoir : Le cancer du sein, le cancer des organes génitaux,  de l’urologie,  de la prostate etc…Nous avons aussi demandé à notre interlocuteur de nous informer sur la prise en charge des enfants atteints de cancer, il nous déclara que tous les enfants quelque soit leurs âges sont transférés à Messreghine (Oran) pour être pris en charge.

 

B. Adda
Samedi 22 Novembre 2014 - 17:09
Lu 531 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+