REFLEXION

CEM ZEDDOUR MOHAMED : Les élèves grelotteront-ils aussi, cette année ?



CEM ZEDDOUR MOHAMED : Les élèves grelotteront-ils aussi, cette année ?
Le problème se pose, toujours, au CEM Zeddour Mohamed, concernant les travaux de raccordements des salles de cours en gaz naturel. Le devis estimatif réalisé par la DLEP, avoisine les 500.000 DA, une somme qui nécessite, en application de la législation en vigueur, une autorisation préalable du ministre de tutelle. Hé oui, aussi inimaginable que cela puisse être, la célèbre « école blanche » de la cité Négrel, un des plus anciens établissements de la wilaya de Mostaganem, est dépourvu de chauffage. C’est l’amer constat que nous avons fait, en visitant l’actuel CEM Zeddour Mohamed, sur l’insistance de quelques parents d’élèves qui sollicitent, à travers nos colonnes, l’intervention personnelle du nouveau directeur de l’éducation, pour qu’une solution définitive soit trouvée et permettre à leur enfants de suivre leurs cours au chaud. Un cas d’espèce pratiquement unique, puisqu’on se souvient, l’année écoulée, qu’un nombre appréciables d’établissements ont été dotés de chauffages, tous niveaux confondus. « Il serait injuste de ne pas saluer les efforts consentis par l’actuel directeur de l’établissement en question », rétorque B.K, un parent d’élève. Beaucoup de travaux ont été réalisés et l’établissement a connu un développement qualitatif sur tous les plans. Il suffit de citer la nouvelle salle d’informatique, flambant neuve, entre autres, mise à la disposition des élèves et de leurs professeurs. Le seul point noir que regrettent les parents d’élèves, est celui du manque de chauffage. Le directeur de l’établissement en exercice est catégorique : « Sachez que suite à mes démarches officielles entreprises auprès des instances concernées, les services de la direction de l’éduction ont répondu, favorablement à ma demande, en mettant à ma disposition 23 radiateurs neufs, fonctionnant au gaz de ville ». Mais le problème se pose au niveau des travaux de raccordements des salles de cours en gaz naturel et le devis estimatif, réalisé par la DLEP, avoisine les 500.000,00 DA. Une somme qui nécessite, conformément à la réglementation en vigueur, une autorisation préalable du ministre de tutelle, pour l’accréditation d’un budget supplémentaire .Une correspondance, en ce sens, a été déposée au ministère de l’éducation le 12 Mai de l’année en cours, en espérant une réponse urgente pour entamer les travaux.

B.Cherifi
Vendredi 26 Novembre 2010 - 17:46
Lu 1711 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par kacher le 13/03/2012 10:25
ancien élève du CEM Zeddour (1979-1981) que j'ai du quitté . je cherche à renoué avec mes anciens camarades

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+