REFLEXION

CELLULE D’ECOUTE DE LA WILAYA : Plus de 1500 demandes de logements réceptionnées par jour

Le siège de la wilaya d’Oran est devenu, la destination privilégiée de nombreux citoyens oranais depuis l’ouverture de la cellule d’écoute, et ce pour y déposer leurs dossiers de demande de logement, croyant ainsi que les médiateurs ont toute latitude d’agir dans ce secteur, surtout après la rumeur qui a circulé concernant la réception des dossiers de logement par cette cellule.



Face à cette incompréhension, le médiateur qui a été installé au niveau de la wilaya réceptionne quotidiennement environ 1500 dossiers dont 98% concernent des demandes de logement. Ainsi des centaines de citoyens venus des quatre coins de la ville affluent vers le siège de la wilaya, très tôt le matin, pour y déposer leurs dossiers. L’on nous informe même, que la file humaine se forme dès 02h du matin. Face au nombre important de citoyens affluant au siège de la wilaya, un groupe d’éléments de la sureté nationale est obligé d’être présent pour assurer l’ordre et éviter tout débordement, et surtout veiller à ce que la procédure de réception soit la plus fluide possible. Selon les informations recueillies sur place auprès de quelques citoyens qui nous ont fait part de l’ampleur du phénomène grandissant. Dans ce contexte, un citoyen nous déclarera, qu’il était dans la file depuis 04h du matin, et, qu’à son arrivée, il y avait déjà plusieurs citoyens. A cet effet, nous nous sommes rapprochés d’un responsable au niveau d e cette cellule d’écoute qui nous confiera que le nombre de dossiers et plaintes réceptionnés depuis l’ouverture de la structure a atteint les 18.000, avec une moyenne de 1500 dossiers par jour. Notre même interlocuteur, nous indiquera que 98% de ces dossiers concernent des demandes de logement, alors que le rôle du médiateur ne consiste pas à réceptionner ce genre de dossiers. Cependant le même responsable, précisera que le médiateur concernant ces dossiers il est évident qu’ils seront transférés vers les instances compétentes lesquelles sont tenues d’y apporter une réponse. Le médiateur convoquera, le concerné pour l’orienter vers cette instance. Sur le même sujet, notre interlocuteur soulignera que la commission interdit formellement la réception d’un dossier ou d’une plainte émanant d’individu autre que l’intéressé, lui même, et ce, après la rumeur qui a circulé indiquant que des gens cherchaient, à faire la queue pour déposer des dossiers d’autres personnes et ce ,en contre partie d’une rémunération.

Medjadji H
Mardi 23 Août 2011 - 11:08
Lu 314 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+