REFLEXION

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’HYPERTENSION ARTERIELLE : 12 millions d’Algériens déjà atteints



CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’HYPERTENSION ARTERIELLE  : 12 millions d’Algériens déjà atteints
L’hypertension artérielle reste la première maladie chronique qui touche déjà 35% de la population algérienne, son ascension prend de l’ampleur, selon la société algérienne de l’hypertension artérielle (S.A.H.A) qui vient de célébrer cette journée en animant des conférences sur la prévention de ce mal ravageur. En Algérie, l’hypertension artérielle occupe la première place des maladies après le diabète et l’asthme, son ascension au sein de la société ne cesse de s’aggraver d’année en année ;le bilan de l’année 2010 laisse apparaitre un chiffre des plus alarmants,12 millions d’Algériens et d’Algériennes en souffrent déjà. En ce terme, la société algérienne de l’hypertension artérielle, à l’occasion de la célébration de la journée dédiée à ce mal, vient de tirer la sonnette d’alarme en alertant l’opinion publique sur cette affection qui avance à pas de géants et a ravagé plus de 35% de la population algérienne. Elle met l’accent sur la prévention de cette maladie, qui reste à ce jour d’origine inconnue, mais dont plusieurs facteurs externes en prédisposent, tels la sédentarité qui se caractérise par l’inaction prolongée, l’immobilisme qui distinguent certaines personnes qui évoluent selon des habitudes trop routinières ( sommeil- travail- repas- sommeil), l’hérédité qui reste également une des causes qui exposent à ce fléau, le stress qui demeure prédominant ,et favorise la survenue de cette maladie, et surtout la mauvaise hygiène alimentaire qui ne respecte pas les normes caloriques et pousse l’organisme a fournir tant d’efforts pour le maintien de son équilibre biologique .La S.A.H.A préconise, en guise de prévention, la consultation précoce de la maladie, qui souvent évolue silencieusement et ne se diagnostique que par hasard, elle invite les malades a mener une vie saine avec la pratique d’une simple activité physique telle la marche, et le respect strict du régime alimentaire désodé (sans sel) et surtout d’éviter et de vivre loin de tout conflit qui ne peut que compliquer davantage le mal en exposant le patient aux graves conséquences, dont le plus redoutable reste l’accident cardio vasculaire qui entraine la mort ou la paralysie totale. Il est temps de prendre tant de soin de sa santé, par l’application de quelques bonnes règles d’hygiène de vie et éviter de l’exposer à ce mal qui ne pardonne pas.

Mohamed El Amine
Dimanche 15 Mai 2011 - 11:41
Lu 600 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+