REFLEXION

CE QUE PREVOIT LE PROJET DE LOI SUR LES PME : Vers la création d’un fonds ‘’Capital risque’’



Le projet de loi sur les PME, adopté récemment par un Conseil des ministres, introduit plusieurs nouveautés visant la réalisation du triptyque "Emergence-croissance-pérennisation" de ces entreprises, a indiqué à l'APS un haut responsable auprès du ministère de l'Industrie et des mines. Tout d'abord, le texte procède à une adaptation de la définition de la PME par l'actualisation des seuils des chiffres d'affaires et des totaux des bilans par catégorie de PME, en rapport avec l'évolution de la réalité économique dont la valeur du dinar, l'inflation et d'autres paramètres, explique le Directeur général de la PME auprès de ce ministère, Abdelghani Mebarek. L'autre nouveauté du texte est la mise en place de Fonds d'amorçage pour encourager la création de start-up innovantes. Par ailleurs, pour un appui mieux adapté aux besoins des PME, il s'agira de les accompagner notamment dans les domaines de la création, de l'amélioration de leur compétitivité ainsi que de leur pérennisation en cas de difficultés. Le texte encourage aussi l'émergence d'associations et/ou de groupements, visant l'amélioration de la compétitivité des filières d'activités, notamment en matière de sous-traitance, à travers la collaboration des différents acteurs d'une chaine des valeurs. Ceci s'apparente à la notion des clusters que le ministère de l'Industrie et des mines est en train de développer, et qui permet à la fois le développement des filières et l'amélioration de l'attractivité des territoires, explicite M. Mebarek. Il est proposé également un soutien modulé aux PME, notamment dans les filières prioritaires, ainsi qu'un appui aux investissements de ces mêmes entreprises dans les domaines de la recherche, de l'innovation et de la sous-traitance. En fait, souligne le même responsable, ce texte est "une vision nouvelle qui appelle la mise en place d'instruments d'appui de deuxième génération, devant permettre d'améliorer la contribution des PME à la diversification de l'économie". Cette nouvelle vision stratégique, poursuit-il, "est voulue comme un contrat nouveau entre l'Etat et la PME, qui répond aux attentes de cette catégorie d'entreprises et prend en charge les lacunes diagnostiquées".  

Salim
Lundi 8 Août 2016 - 17:41
Lu 221 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+