REFLEXION

CE QU’IL FAUT FAIRE CONTRE LA GRIPPE PORCINE : Déjà 19 décès et 445 cas enregistrés en Algérie

A travers le temps et l’espace, la grippe a toujours fait des ravages, en tuant des milliers de personnes, et la plus catastrophique, reste la grippe dite « espagnole » qui a ravagé entièrement l’Europe en éliminant presque un million de citoyens européens en l’espace d’une année….



CE QU’IL FAUT FAIRE CONTRE LA GRIPPE PORCINE : Déjà  19 décès et 445 cas enregistrés en Algérie
Aujourd’hui, c’est encore une nouvelle forme de grippe, qui a vu le jour au Mexique, pour se propager à travers toute la terre en une seule année…L'Algérie a enregistré depuis mercredi trois nouveaux décès dus à la grippe H1N1, ce qui porte le bilan de l'épidémie dans ce pays à 19 morts. A présent, cette grippe est là et s’est déjà installée en Algérie, elle vient de toucher 33 wilayas du territoire national, en contaminant quelques 389 personnes, dont une forte majorité d’enfants (102), et malheureusement avec l’enregistrement de 16 décès dus à cette maladie, tel est le dernier bilan qui vient d’être arrêté au 09/12/09, par le secrétariat général du ministère de la santé. En face de cette épidémie qui prend de l’ampleur et s’intensifie de jour en jour, l’état n’a pas croisé les bras, le ministère de la santé a décrété, depuis longtemps, une alerte en lançant divers plans de lutte contre la propagation de ce virus, et en instruisant les directions de la santé de la wilaya, de veiller à l’application de toute une batterie de mesures préventives contre la maladie, dont certaines ont été déjà appliquées et sont toujours en vigueur au niveau de nos frontières à travers les aéroports et autres ports, consistant en un contrôle médical rigoureux des personnes venant de l’étranger et débarquant au pays, d’autres moyens de lutte ont été également lancés, dont les campagnes d’une large sensibilisation autour de la maladie, par l’édition de prospectus sur les mesures à prendre pour éviter la maladie, d’animation de conférences par des spécialistes en épidémiologie, et la diffusion de spots d’information sur les radios locales et la télévision. Malheureusement, le virus A/H1N1 ne respecte aucune frontière et accède sans le moindre visa à tout pays, et surtout, les pays où le manque de sérieux domine et où aucune résistance ne lui est opposé, il élit domicile avec toutes les facilités pour de longs séjours avec des incidences qui pourrait être catastrophiques mais, tel n’est pas le cas de l’Algérie, qui affronte ce fléau avec des efforts gigantesques pour satisfaire les besoins en vaccins à temps, d’une population qui ne collabore pas facilement et reste effrayée et prise de panique en face de cette grippe, qui, tout compte fait, est une simple grippe qu’il s’agit de bien combattre avec les moyens disponibles. L’Algérie a été l’un des premiers pays à commander le vaccin contre la grippe porcine, au cours de l’été, à l’un des laboratoires mondiaux, leader en la fabrication des vaccins, le laboratoire britanniques GSK, qui s’est lancé dans la fabrication du nouveau vaccin au sein de l’une de ses unités de production au Canada, mais, qui est submergé par les commandes émanant du monde entier, et qui ne peut satisfaire et honorer ses commandes que selon un calendrier établi selon les demandes reçues de chaque pays, et il vient d’adresser à l’Algérie une première commande de vaccins de 450.000 doses, qui doit obligatoirement être soumis à des contrôles de conformité auprès de l’unique laboratoire de l’institut « Pasteur » d’Alger, qui doit approuver sa conformité après les analyses de quelques échantillons, d’autres commandes parviendront une semaine après pour atteindre les 900.000 unités d’ici la fin de l’année, et d’autre commandes seront réceptionnées de janvier au mois de mai, pour atteindre la totalité de la commande algérienne estimée à 20 millions de vaccins. La première campagne nationale de vaccination contre la grippe sera lancée dans les semaines à venir du mois de décembre, et au plus tard, la première semaine de janvier son lancement demeure lié sûrement au contrôle de conformité des vaccins reçus, cette vaccination touchera, en premier temps, le personnel médical et paramédical de la santé, qui est en contact direct avec les malades et qui reste le plus exposé à la contagion, les éléments des corps constitués, qui représentent la sécurité de l’état et veillent à la stabilité de l’ordre public, et où la notion de contagion est l’une des plus élevées suite au mode de la vie en collectivité, les élèves de tous les milieux scolaires, tous types confondus, les femmes enceintes, les enfants de moins de six mois, qui sont également les plus exposés à toutes les infections, suite à leur défense immunitaire faible, et les malades chroniques (personnes présentant des maladies les obligeant à poursuive un traitement en permanence). Ces personnes ciblées seront les premiers sujets à être vaccinés pour les raisons citées, le reste de la population, ne sera nullement oublié, un million sera vacciné au mois de janvier, 4 millions 200 mille le seront au mois de février, et le reste sera vacciné progressivement en fonction du planning de réception du vaccin. Donc, aucune personne ne sera omise d’être, une psychose, comme l’a titré « Réflexion » dans l’un de ses articles publiés sur cette grippe, née d’un manque flagrant de communication de la part d’une tutelle qui ne sait plus sur quel pied danser, en face, de cette épidémie, qui l’a pris de court, mais, qui en réalité, elle a fini par se rattraper au cours de ses derniers jours, en improvisant un point de presse, dirigé par l’un des secrétaires de son ministère, qui est parvenu à rassurer ; plus au moins les citoyens qui veulent avoir plus de nouvelles sur le devenir de leur santé menacée par ce fléau. En attendant la campagne de vaccination, la prévention reste de mise, demeure moins coûteuse et à la portée de tous les citoyens qui peuvent y accéder en respectant scrupuleusement les consignes si simple à respecter, dont la première règle consiste en un lavage fréquent et régulier des mains, avec du bon savon liquide, de préférence, un savon à base de solution hydro alcoolique, c'est-à-dire une solution liquide composée d’eau et d’alcool, cette solution permet de tuer tous les microbes qui peuvent se coller sur nos mains que nous utilisons à de multiples fins quotidiennes, la seconde consiste à tousser ou éternuer dans un mouchoir en papier, qu’il faut bien jeter au sein de poubelles à refermer et n’oublier pas de se laver les mains après opération, cette règle permet et aide à ne plus transmettre aux autres, le virus en cas de grippe ordinaire, la troisième et la dernière règle consiste à ne point tousser ou éternuer à l’air libre pour répandre le germe de la grippe, en cas d’absence de mouchoir en papier, il suffit de le faire dans le creux du coude. Ces simples mesures aident à éviter ou à transmettre en général, la grippe et les autres maladies à transmission aérienne ( à travers l’air qui véhicule les germes d’une personne à l’autre), et semblent être les meilleures mesures préventives pour l’éviter la mobilisation de nous tous, autour de ce plan de bataille contre la grippe porcine, est d’une nécessité absolue, pour parvenir à mettre fin à sa propagation à travers nos foyers, en éradiquant à la source ses virus et en attendant le vaccin, qui n’est qu’un secours palliatif, alors, citoyens, à vos savons et autres mouchoirs pour une lutte efficace contre cette sale grippe, et n’hésiter nullement à appeler le 3030 ou se rendre chez le médecin le plus proche de votre domicile au cas ou la température de votre organisme s’élève ou la fièvre dépasse la normale (au-delà de 38°), la toux persiste, et des courbatures qui vous provoquent des douleurs à travers tout le corps et mais surtout ne paniquez pas, le geste que vous accomplirez, vous sauvera… !

L. Ammar
Samedi 12 Décembre 2009 - 23:01
Lu 361 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+