REFLEXION

CANIVEAUX INEXISTANTS OU OBSTRUES : Absence de travaux de curage à Ain El Turck !

Le drainage des eaux pluviales, dans la commune d’Ain El Turck, est un problème qui se pose avec acuité. En effet, les réseaux d’évacuation des eaux de pluie font superbement défaut dans plusieurs localités de cette municipalité.



Ceux qui existent sont obstrués. C’est le cas, entre autres, des caniveaux aménagés le long de la route qui va de la route secondaire vers le village de cap Falcon. En effet, les fossés, faits à longueur de ce tronçon, sont obstrués par des détritus ou remblayés par de la boue. L’installation de buses pour assurer le passage pérenne des eaux pluviales est plus que nécessaire pour éviter une éventuelle catastrophe naturelle. «Les gens doivent prendre conscience de l’utilité des caniveaux. Ils ne servent pas de bacs à ordures, mais pour drainer les eaux de la pluie !» fulmine un transporteur de voyageurs de la même localité. Cette situation génère, à chaque tombée de la pluie, des inondations. Des mares d’eau boueuses occupent la chaussée. Ce qui fait que la chaussée soit «agressée». C’est ce que nous avons constaté de visu le long de cette route laquelle se trouve garni de dizaines de ralentisseurs de fortune, installés sans aucun respect des normes en vigueur. Ces dos d’âne, faits d’un mélange de terre et de pierres, érigés n’importe comment, s’effritent sous l’effet des eaux et forment des amas. Ce qui gêne la circulation et provoque des bouchons monstres.

Medjadji. H
Samedi 23 Novembre 2013 - 17:55
Lu 101 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+