REFLEXION

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LES ASPHYXIES AUX GAZ BRULES : 218 décès depuis le début de l’année

Le nombre de décès liés aux asphyxies par monoxyde de carbone a presque doublé en 2009, comparativement à 2008 », a relevé la Protection civile. Elle s’est lancée à partir hier au niveau national dans une campagne de prévention et de sensibilisation quant au danger de l’asphyxie au gaz de combustion.



CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LES ASPHYXIES AUX GAZ BRULES : 218 décès depuis le début de l’année
Selon la même source, de janvier à octobre de cette année, 218 décès ayant pour cause l’asphyxie par les gaz de combustion, ont été enregistrés. Par ailleurs, pour l’année dernière, plus de 980 personnes ont été intoxiquées par les gaz brûlés, dont 291 décès. Selon le même bilan, en 2008, 174 hommes, 55 femmes et 62 enfants ont péri durant l’exercice 2008, alors que 338 hommes, 361 femmes et 286 enfants ont été sauvés à l’issue de 641 interventions des éléments de la protection civile au niveau national. A Oran, des pompiers feront savoir que « durant la saison hivernale, en période de grand froid, il ne se passe pas une journée sans qu’une alerte pour une asphyxie au gaz ne soit enregistrée. Lorsque l’alerte est donnée à temps, on arrive à sauver les victimes. Parfois, c’est le drame. Dans la plus part des cas, se sont des familles entières qui décèdent. ». Afin de réduire les risques, cette campagne est lancée.
A Oran la Protection civile organise des portes ouvertes où des expositions de photos sur les dangers d’intoxication au monoxyde de carbone seront présentées ainsi que des conférences sur la réduction de ce risque et la conduite à tenir en cas d’asphyxie. Selon le responsable de la communication auprès de la direction générale de la Protection civile, les asphyxies sont dues essentiellement à des fuites de gaz, l’utilisation de chauffages sans évacuation de gaz brûlé, l’utilisation d’accessoires détériorés, le manque de ventilation et les travaux d’aménagement non-conformes aux anciennes installations. Il a souligné lors d’une de ses déclarations à la presse nationale que « La vague de froid qui a caractérisé les différentes régions ces derniers temps a poussé de nombreuses familles à recourir au chauffage au gaz butane dont les risques domestiques sont mortels.

Sadek
Lundi 21 Décembre 2009 - 09:09
Lu 673 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+