REFLEXION

CALPIREF TIARET : 15 projets d’investissement validés et 5 autres rejetés

La commission à laquelle était confiée la mission du développement local et rural sous la coupe de Mr le wali, et siégeant ce mardi 4 juin 2014, avait au menu 22 dossiers dans le cadre du CALPIREF, lequel recensait quelques 100 dossiers spécifiques à l’investissement tous azimuts, aurait validé 15 dossiers et 5 autres projets ont été rejetés.



Ces projets ont été rejetés faute d’impact économique à travers les études avancées à la dite commission en signalant que le poids de l’argumentation était au point zéro, lit-on dans un communiqué adressé à notre rédaction et émanant de la cellule d’information et de communication du cabinet de Mr. le wali. Selon le même communiqué, le wali a mis l’accent, suite à l’exposé du D.S.A, sur la nécessité de définition des secteurs et filières de l’investissement selon un cahier de charges qui répond aux exigences locales et nationales et plus particulièrement l’impact économique avec la création de l’emploi tout en rappelant les contraintes de la production avec la création d’une ressource stratégique pour le pays où la rationalisation des matières importées s’affecterait à la réduction des produits agricoles en primauté, ceci dit, l’exploitation des terres accueillant  les divers projets a été limitée par les services concernées qui ont désigné des communes steppiques à ce genre d’investissement  à l’exemple de Serguine, Ain Deheb, Rechaïga, Chehaima et Sidi Abderrahamane. Pour rappel, la commission a encouragé un investisseur au niveau de « Racha » à Rechaïga, lequel a bénéficié d’une assiette de 250 hectares puisque son dossier a été envoyé à la commission nationale pour une réelle validation, notons que cet  investisseur a déployé des moyens énormes et a fait valoir ses capacités, lit-on encore dans le communiqué qui précise que l’enjeu est lié aux moyens technologiques suivis de rationalisation du potentiel hydrique. Par ailleurs, les projets validés concernent la production de viandes rouges ainsi que la fabrication de produits laitiers avec la réalisation de champs d’arbres fruitiers et dans ce sens, 650 dossiers relatifs à l’investissement ont été déposés au niveau du CALPIREF avec la demande d’octroi d’une assiette de 100 hectares pour chaque investissement.                    

Abdelkader Berrebiha
Lundi 9 Juin 2014 - 10:37
Lu 745 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+