REFLEXION

CABINETS MEDICAUX AUX TOILETTES FERMEES : Des malades dans l’embarras !



Comme d’un commun accord, certains médecins généralistes et spécialistes de la ville de Mostaganem semblent avoir perdu la raison et toute sagesse en fermant les toilettes de leurs cabinets, pénalisant ainsi les malades qui doivent s’abstenir d’uriner. Certains n'ont point hésité à "murer" l'entrée juste après le passage de la commission statuant sur la conformité du cabinet médical. D'autres soulèvent le manque de femmes de ménage qu'ils n'osent point recruter. Quant aux malheureux malades, ils doivent  prendre leur mal en patience pendant de longues heures ou se déplacer vers les cafés publics proches du cabinet médical, pour satisfaire leurs besoins naturels. Malheureusement certains malades souffrent  de troubles urinaires et ne peuvent s’empêcher d'uriner d'un moment à l'autre et ne peuvent non plus demeurer où  "habiter" au sein d'un café public, ces derniers sont les plus nombreux à protester contre cette pratique incivique de la part d’un médecin censé être une élite exemplaire  respectueuse des normes d’hygiène qui doivent exister  et particulièrement dans ces lieux à usage médical.  Beaucoup de malades pointent du doigt la direction de la santé qui doit sommer ces derniers à plus de rigueur et surtout de respect  à la dignité des malades.          

L.AMMAR
Mercredi 11 Décembre 2013 - 18:14
Lu 280 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+