REFLEXION

"ÇA ME PINCE LE CŒUR QUAND JE VOIS DES PAYS VOISINS A FEU ET A SANG" : Cheikh Krimou Saidi invite les algeriens a voter

Il est bien sagace notre ami la star Cheik Krimo Saïdi qui s’est déplacé hier d’Oran à Mostaganem, pour rendre visite à Réflexion dans un but franc et direct : apporter un message politique à ses compatriotes, celui de voter, non pas pour l’amour des élus, mais celui du bled, « pour immuniser le pays contre l’anarchie qui prévaut dans bien d’autres pays arabes ».



"ÇA ME PINCE LE CŒUR QUAND JE VOIS DES PAYS VOISINS A FEU ET A SANG" : Cheikh Krimou Saidi invite les algeriens a voter
Décidemment, il n’y a pas que les ennuyeux cols blancs qui font de la politique. Les artistes qui demeurent les vrais ambassadeurs de notre culture, ont aussi leur mot, à leur façon. Le cas de la star actuelle de ce rythme métissé entre la gasba et le raï qui se veut en vogue aussi bien dans les mariages que dans les comptoirs et les discothèques. Je nomme alias Cheikh Krimou Saïdi. Vous vous ne trompez pas, il s’agit bel et bien de ce chanteur à la voix exceptionnelle qui fait fureur tant en France que dans l’Oranie de par ses tubes comme « koun taghalti nfoutek normal », ou l’autre titre « m’nin nèchrob tgabèlni t’swirtek ». Et là, l’auteur lui pose la question qui  tarabuste l’esprit du lecteur : « pourquoi cette visite porteuse d’un message politique Cheikh Krimou ? ». Ce qui laisse l’artiste s’exprimer avec un large sourire, avant de nous rétorquer une réponse pleine de sens et de sincérité. « Écoute l’ami : moi je ne vais pas vous parler de tel parti, ou de telle personne. Je suis un artiste. Ma politique à moi, c’est la musique et la poésie du terroir. Mais parce que je suis algérien jusqu’à la moelle, j’invite mes frères algériens et mes sœurs algériennes à aller voter, non pas pour tel ou untel. Mais voter pour préserver notre pays contre tout changement semblable à cette anarchie qui prévaut dans bien d’autres pays arabes. Ça me pince le cœur quand je vois des pays voisins à feu et à sang. Et je ne veux pas que notre pays vive la même chose. Nous avons déjà eu suffisamment de malheurs dans notre histoire contemporaine. Et cette vérité nous incite, demain (aujourd’hui, ndlr), à aller massivement voter. Il suffit simplement de choisir son parti, pour prouver au monde que l’Algérie se porte bien et que nous n’avons besoin de personne ». Et à l’auteur de répliquer : « Mais ils sont nombreux ces partis politiques, mon ami Krimou. Toi qui es fidèle à ‘’lhend lkdim (le vieux rythme) vas-tu choisir ton camp parmi le vieux parti unique, comme tu dis dans ta chanson ‘’100 mahna matjich ki lèwla’’ ? ». Et un autre sourire, avant qu’il réponde : «  mon vote c’est secret. Je le garde pour moi ». Encore une question Cheikh Krimou : « pourquoi  tu as choisi spécialement Réflexion pour passer ton message politique. Et à lui de répondre : « parce que vous êtes un journal assez spécial, la preuve vous allez mettre ma photo à la Une », avant de lancer son rire candide et d’ajouter : «  Vous le feriez ? »

Ilies Benabdeslam
Jeudi 29 Novembre 2012 - 00:00
Lu 1168 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par Ghodbane3labladi le 29/11/2012 08:46
D'où sort ce trisomique qui confond braire et chanter ? La culture algérienne fout le camp. Moi je préfère écouter "J'm'enfous" de Baaziz et en boucle !

2.Posté par EXPERT le 29/11/2012 18:19
qui c'est ce mec qui dicte aux algériens les marges et les conduites politiques à suivre c'est une publicité gratuite en première page du journal pour devenir un V.I.P. ghodban e3labladi a raison il faut confondre entre braire et chanter

3.Posté par kader le 29/11/2012 21:16 (depuis mobile)
tesai vous vous connaisse rien musique bondenaze

4.Posté par kaki le 30/11/2012 09:00
-Considérer un chanteur de comptoires comme vous le dites bien dans votre article comme une réference politique est très méprisant non seulement pour les lecteurs de reflexion,mais aussi pour le peuple algérien...Reflexion

5.Posté par ahmed le 30/11/2012 23:19
il sort de saida un algérien cme vous di lah yahdih parceque nulle ni parfait vous que deshypo

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+