REFLEXION

C’est dur d’être garçon



C’est dur d’être garçon
Le directeur d’une auto-école de la ville de Mostaganem a commis une fatale erreur. Ce dernier privilégie les filles aux dépens des garçons. Pour le circuit, les garçons ont, en tout, un quart d’heure pour faire un petit tour  avant de descendre. Par contre, les filles en ont à leur guise car elles se permettent de faire un tour aux Sablettes et à Oureah. Plusieurs filles ont réussi à avoir le permis sans payer la moitié de leur dû. Par contre, les garçons payent d’avance et encore plus. Le propriétaire de cette auto-école risque de perdre beaucoup de clients de sexe masculin.

Réflexion
Mardi 24 Juillet 2012 - 23:33
Lu 371 fois
NON-DITS
               Partager Partager


1.Posté par C CHAREF le 25/07/2012 09:03
Oui! mais qui est ce proprietaire de cette auto ecole?? c est a ce directeur de dire STOP! ou de porter plainte contre cet ingénieur zelé.....

2.Posté par Ghodbane3labladi le 27/07/2012 13:40
Ce n'est pas dur d'être un garçon si on est moniteur d'auto-école ; bien au contraire ! C'est dur seulement si on est candidat !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+