REFLEXION

C’EST LE DEUXIEME ACTE DU GENRE DEPUIS LE DEBUT DU RAMADHAN A BEJAÏA : 150 tombes profanées



C’EST LE DEUXIEME ACTE DU GENRE DEPUIS LE DEBUT DU RAMADHAN A BEJAÏA : 150 tombes profanées
Cent cinquante tombes ont été profanées, dans la nuit de jeudi à vendredi, au cimetière de Sidi Abdellah du village Tiliwa Qadhi, dans la commune de Chemini, située à l’ouest de la wilaya de Bejaïa, a t on appris de sources locales. Les faits ont été constatés ce vendredi matin par des habitants du village, partis au cimetière pour se recueillir sur les tombes de leurs proches. Une plainte a été déposée contre X par le maire de la municipalité et le comité du village. C’est la deuxième fois en l’espace d’une semaine qu’un tel acte de violation de sépultures se produit dans la wilaya de Bejaïa. Vendredi dernier, au quatrième jour du ramadhan, 60 tombes avaient été profanées dans le cimetière d’un village de la commune d’El Flay. La profanation des tombes n’est pas un acte nouveau dans la wilaya de Bejaïa. Des cas similaires ont déjà été enregistrés par le passé. Beaucoup pensent qu’il s’agit de l’œuvre d’une secte religieuse.

Sarah
Samedi 13 Août 2011 - 11:08
Lu 583 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+