REFLEXION

Bouteflika fait son printemps algérien

NOUVEAU GOUVERNEMENT : FIN DE MISSION DES SUPERS MINISTRES

Les six doyens des ministres ont finalement quitté le gouvernement après une longue longévité qui a duré pour certains plus de deux décennies et dont certains étaient les principales causes de la déstabilisation de la paix sociale, comme ceux de l’éducation nationale et de la santé.



Bouteflika fait son printemps algérien
Ainsi, le  dernier remaniement  du  gouvernement procédé par le président de la République qui a fait tomber la foudre sur la  tête de plusieurs ministres, croyant qu’ils étaient à l’abri de tout changement  a été considéré par certains observateurs politiques comme étant le début du printemps algérien du président Abdelaziz Bouteflika, vers un changement tant attendu par les algériens. Fini, les grèves des enseignants et fini la pénurie  des médicaments en espérant que les nouveaux ministres vont faire de dialogue avec leurs partenaires du secteur une priorité.
    
 Abdelmalek Sellal, premier ministre
Comme  annoncé par  le communiqué de la présidence de la République, lundi 3 septembre,  le nouveau  Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, 64 ans, a vite fait a pris officiellement mardi 4 septembre ses nouvelles fonctions au cours d’une cérémonie de passation de pouvoirs avec son prédécesseur, M. Ahmed Ouyahia.
BIOGRAPHIE :  Abdelmalek Sellal, 64 ans, né le 1er août 1948 à Constantine. Ancien  chef de cabinet auprès du ministre des Affaires étrangères, directeur général des ressources au ministère des Affaires étrangères, puis ambassadeur à Budapest (Hongrie). A son retour, il est nommé ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, puis de l’Environnement, ministre de la Jeunesse et des Sports, ministre des Travaux publics et enfin ministre des Transports, avant d’atterrir en 2006 à la tête du département des Ressources en eau. Abdelmalek Sellal a été directeur de la campagne électorale du candidat Abdelaziz Bouteflika, lors des élections présidentielles de 2004 et 2009. Il a été successivement chef de cabinet à la wilaya de Guelma, conseiller technique au ministère de l’Education nationale, chef de daïra à Tamanrasset et Arzew, wali de Boumerdès, Adrar, Sidi Bel Abbès, Oran et Laghouat.

Les ministres partants
Hachemi Djiar, ministre de la jeunesse et des sports, Aboubakr Benbouzid, ministre de l’éducation nationale, Abdelhalim Benattallah, secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale à l’étranger. Djamel Ould Abbes, ministre de la santé , Abdellah Khenafou, ministre de la pêche , Mustapha Benbada , ministre des commerces , Ismail Mimouni, ministre du tourisme. El Hadi Khaldi ministre de la formation et de l’enseignement professionnels. Nacer Mehal ministre de la communication. Abdelaziz Belkhadem n’est plus ministre d’Etat, Yazid Zerhouni n’est plus vice premier ministre.

Le nouveau gouvernement
Des maintenus : Amar Ghoul ministre des travaux publics, Chérif Rahmani ministre de l’industrie, Khalida Toumi ministre de la culture, Karim Djoudi ministre des finances, Dahou Ould Kablia ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Youcef Yousfi ministre de l’énergie, Mourad Medelci ministre des affaires étrangères, Bouabdellah Ghlamallah ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, Benhamadi ministre des postes, Tayeb Louh ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Rachid Benaissa ministre de l’agriculture, Rachid Harraoubia ministre de l’enseignement supérieur, Mohamed Benmeradi ministre du tourisme, Mme Souad Bendjaballah ministre de la solidarité nationale et de la famille, Mustapha Benbada ministre du commerce, Amar Tou ministre des transports.
Des revenants : Abdelmajid Tebboune  ministre de l’habitat, Amara Benyounes ministre de l’aménagement du territoire, Abdelaziz Ziari  ministre de la santé
Des nouveaux :
Belaïd Mohamed Saïd ministre de la communication
Hocine Necib ministre des ressources en eau
Abdelatif Baba Ahmed ministre de l’éducation nationale
Dalila Boudjemaa Secrétaire d’Etat à l’environnement,
Moussaytifa Secrétaire d’Etat aux statistiques,
Mebarki ministre de la formation et de l’enseignement professionnels,
Belkacem Sahli Secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale à l’étranger,
Sid Ahmed Ferroukhi ministre de la pêche
Le secrétariat à la prospective relèvera du ministère des finances

Riad
Mercredi 5 Septembre 2012 - 10:06
Lu 1912 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+