REFLEXION

Bousfer : Fermeture de 28 commerces pour squat d’espaces publics



Le squat des espaces publics ainsi que les nons conformités de la réglementation en vigueur régissant le commerce et suite à une décision émanant de la daira de Ain  El Turck ,les éléments de la  brigade de  gendarmerie du village de Bousfer  ont procédés à la fermeture, de 28 commerces toutes activités confondues, dans le village de Bousfer. Ces derniers ont été en colère de n’avoir pas été avisés et de n’avoir eut, au préalable, aucune mise en demeure, pour se conformer à la réglementation. C’est ce que nous a expliqué un gérant d’une cafétéria. Avant-hier, c’était la stupéfaction chez les exploitants de ces locaux commerciaux. Cette mesure, que les commerçants jugent «arbitraire», avait été appliquée à tous les locaux implantés dans le périmètre de la daïra d’Aïn El Turck. Ils sont plus d’une centaine de commerces à avoir été fermés pour occupation d’espaces publics et sans  aviser les propriétaires. Ils étaient quelque 200 commerçants à se rassembler devant le siège de la daïra d’Aïn El Turck pour dénoncer cette fermeture jugée «arbitraire». Les commerçants ne comptent pas baisser les bras puisqu’ils ont prévu de se rassembler aujourd’hui devant le siège de la daïra pour exiger l’annulation de cette mesure et l’application de la réglementation en vigueur. «Même en cas d’infractions plus graves, les autorités locales sont contraintes de respecter la loi», souligne un prestataire de service. Cette réglementation prévoit avant chaque fermeture,  deux mises en demeure qui doivent être envoyées au contrevenant.      

Medjadji H
Dimanche 3 Mars 2013 - 08:59
Lu 138 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+