REFLEXION

Bousculades et chaines pour un minimum de service à Tiaret

Les habitants de la wilaya de Tiaret se trouvent souvent astreints à rester debouts en file indienne pendant des heures devant les sieges des differents services publics, attendre le tour d’être servis ou reçus. les guichets des bureaux de postes et des services de l’état civil demeurent les plus abordés ces derniers mois.



Bousculades et chaines   pour un minimum de service à Tiaret
Le citoyen trouve fatigant, une chaine  qui se  forme devant un guichet  du service  de l’état  civil en raison  du manque  des  imprimés  S12 ou pour  les formalités  d’usage pour  rectifier  les  erreurs  commises  pars  les  employés  de  ces  services. En cas d’indisponibilité  de  liquidité,  des citoyens restent  debouts  pendant des heures pour retirer  leur argent d’un distributeur automatique de billet ou effectuer  un retrait auprés  d’un préposé au guichet du bureau  de poste. Pour éviter la chaine, des citoyens preferent aller  la nuit ou tot le matin en s’exposant aux éventuelles  agressions. D’autres  services tel que le siege  de la  daira où les citoyens  sont  reçu en groupe, sont sollicités occasionnellement mais la chaine  qui se  forme devant la Daira elle est plus longue.  Selon  son humeur, l’agent  de  sécurité fait la  selection de ceux  qui peuvent  avoir le droit d’accés aux  étages  superieurs  du siege de la  Daira  et ceux  qui doivent attendre dehors ! Dans  certaines localités  de la  wilaya, d’autres cas méritent  d’être cités ;  des hommes , des femmes et  des enfants se bousculent  devant une  source  d’eau pour s’approvisionner  en eau potable.  Ces citoyens n’ont pas encore perdu espoir qu’un jour  les  autorités concernées se pencheront sur leurs cas qu’ils qualifient  de  déplorables et  l’eau coulera  des  robinets. Les préoccupations  sont  nombreuses et inquiétantes, pour cela les citoyens  sont  désorientés et  ne  savent  à quelle porte frapper ! Pour donner leurs points  de vue sur ces chaines , ils s’adressent aux differents  quotidiens pour  s’exprimer et se  faire entendre, malheureusement là aussi ils font une  chaine !  Un citoyen n’a pas maché les mots  pour  nous  dire  « le citoyen n’a pas de temps  pour  faire autres choses sauf attendre ». Un autre ajoute « Quand est ce   de longues  chaines  se  forment-elles devant les bibliotheques , les  salles  de  cinéma et du  théatre ? ». les  espaces  des sciences, des loisirs  et  de la culture font défaut. Les  représentants  du peuple s’occupent de l’aménagement urbain aux  detriments  de  la culture, or   la  mobilisation des habitants se fait  dans  un cadre  culturel. « Malheureusement, de  nos  jours la  culture est  le  dernier  souci des responsables locaux» ajoute notre interlocuteur. Dans  tous les  cas, l’attente pendant  des heures fait souffrir moralement, physiquement  et fait perdre  énormément de  temps aussi bien pour le citoyen qu’à l’dministration.

Fayçal
Mardi 25 Janvier 2011 - 11:10
Lu 289 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+