REFLEXION

Bordj Bouareridj : 100 témoins dans une affaire de plusieurs délits.

Le maire de Theniet Enasr et huit autres inculpés par la justice



Bordj Bouareridj : 100 témoins dans une affaire de plusieurs délits. Le maire de « Theniet Enasr » et huit autres inculpés par la justice
D’après des sources d’informations recueillies par la presse, l’épineux dossier de l’affaire de justice de l’ancien et du nouveau maire de la commune de « Theniet Enasr » située au nord de la wilaya de Bordj Bouareridj, aurait été transféré au courant de cette semaine devant le procureur général. Dans cette affaire qui a défié la chronique, se trouve impliqué huit(8) autres personnes, tous incriminés de divers délits, comme suit :
Pour le maire, il est accusé des délits dilapidation de deniers publics, extorsions de fond pour compte personnel et pour autrui, passation de contrats contraire à la règlementation en vigueur, faux et usage de faux, remise de documents officiels à des personnes dont ils n’ont point le droit. Pour le délit d’utilisation illégale pour soi même et pour autrui de fonds public sont incriminés le deuxième et le troisième inculpé. Le quatrième inculpé est accusé du délit de remise de documents administratifs officiels à des personnes étrangères dont ils n’avaient point le droit. Pour le cinquième, il est inculpé du délit de dilapidations de deniers publics.
D’après les sources d’informations, cette affaire aurait été reportée à la date du 7 juillet de l’année en cours pour voir tous les inculpés parmi eux le président de l’APC, tous défiler à la barre pour répondre des faits dont ils seraient incriminés. Parmi les inculpés, il existe l’ex vice président qui aurait assumé sa fonction lors des deux précédents mandats. Dans le box des accusés serait aussi présent le secrétaire général de l’APC, des fonctionnaires relevant de la fonction publique et également des entrepreneurs, soit au total neuf(9) inculpés.
Dans ce fameux procès défilera aussi d’importants témoins dont le chiffre dépassera largement la centaine.
La genèse de cette affaire remonte à la date de janvier 2007 où à l’époque des faits les habitants de cette commune poussés par leur râle bol quotidien ont adressé un rapport détaillé aux autorités judiciaires et administratives demandant l’ouverture d’une enquête concernant le laissé aller, la mauvaise gestion, la dilapidation de deniers publics et abus d’autorité des responsables élus.
Dans ce rapport, il est mentionné plusieurs défaillances et manquements dans la gestion des affaires de la commune notamment le projet de logements ruraux. Il y’a lieu de noter que le président actuel serait à la tête des affaires de la commune depuis trois mandats consécutifs, pour se voir enfin et ce au courant de la semaine, se retirer la confiance de cinq(5) de ses membres parmi les sept(7) pour son accaparation des pouvoir et prise de décision d’une manière unilatérale.

Raffik
Jeudi 2 Juillet 2009 - 08:00
Lu 334 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+