REFLEXION

Black-out total sur les listes du FLN aux législatives

NOUVEAU REPORT DE LA RENCONTRE BELKHADEM GOUDJIL

Le FLN prépare dans la plus grande discrétion ses listes électorales pour les législatives du 10 mai prochain. Depuis près d’un mois, le bureau politique (BP) de l’ex parti unique se réunit chaque jour à huis clos à l’hôtel Moncada à Ben Aknoun, sur les hauteurs d’Alger.



Black-out total sur les listes du FLN aux législatives
Rien ne filtre de ces réunions. La mission du bureau politique, qui consiste à sélectionner les candidats du parti, était difficile au départ. Elle s’est nettement compliquée avec la directive qui interdit à ses membres et aux ministres de se porter candidats alors que ces derniers avaient pratiquement assuré leur place sur les listes du parti dans les différentes wilayas. À deux jours de la date limite fixée par la loi pour le dépôt des candidatures, les noms des candidats FLN pour les législatives ne sont pas encore connus. Contacté par TSA ce samedi 24 février, Kassa Aissi, chargé de la communication au FLN, affirme que « les listes électorales des wilayas du Sud, de l’Est et de l’Ouest sont finalisées mais il manque la liste d’Alger ». Il a ajouté que « le BP poursuivra ses travaux tard dans la soirée d’aujourd’hui afin de pouvoir boucler la liste de la capitale. Dans le cas contraire, on reprendra les travaux demain matin ». Des informations recueillies par TSA confirment la désignation d’un ministre en tête de la liste du parti dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Il s’agit de Moussa Ben Hamadi, en charge du département de la Poste et des Technologies de la communication. À M’sila, c’est Dilmi Abdelatif qui est en tête de liste. La poursuite des travaux du BP met en péril la réconciliation avec les redresseurs. Pour la deuxième fois consécutive, la réunion Belkhadem Goudjil, prévue ce samedi, a été reportée. Le chef de file des redresseurs, Salah Goudjil, reste optimiste : « On laisse Belkhadem finir ses listes avant de parler de listes communes ». M. Goudjil reconnaît que les candidatures des ministres et des membres du BP constituent l’obstacle numéro un à la réconciliation avec l’aile Belkhadem. Toutefois, la contestation commence à gagner le camp des redresseurs, mécontents des reports successifs de cette réunion. Des informations recueillies par TSA font état de la décision prise par plusieurs bureaux locaux du Mouvement de redressement de présenter des listes indépendantes aux législatives. Les contestataires estiment que les reports répétés des réunions entre Goudjil et Belkhadem visent à déstabiliser le camp des redresseurs, selon les mêmes sources.

Seif-Eddine
Dimanche 25 Mars 2012 - 12:25
Lu 584 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+