REFLEXION

Bensebane Ahmed tête de liste du Front El Moustakbel à Réflexion

UN JOURNALISTE TETE DE LISTE A MOSTAGANEM

Bensebane Ahmed candidat tête de liste pour le parti Front El Moustakbel dans une interview accordée au journal Réflexion : « ma candidature est une sorte d’engagement vis à vis du peuple surtout de la jeunesse et vise a donné de l’espoir pour le vrai changement.



« Etre au service du peuple est un devoir pour toute représentativité »

Bensebane Ahmed tête de liste du Front El Moustakbel à Réflexion
Réflexion : Voulez nous parler de vous
M. Bensebane: Tout d’abord je tiens à vous dire que je suis né et grandi à Mostaganem « Sidi Otmane » je suis le fils de Cheikh Bensebane Djillali qui est connu si j’ose me permettre au niveau de la wilaya et de l’Algérie . Je suis diplômé en économie « université de Kharrouba Alger », et je suis en 3ème année LMD, Sociologie de communication à la radio, la presse écrite et j’ai été journaliste à El Djemhouria Oran et au service du porte parole du Gouvenement. En plus de celà J’ai été aimateur journaliste de l’emission « Inter lycée » J’ai fait une formation à Paris au centre international CIFAP, puis nommé rédacteur en chef de l’emission télé matin « Sabah El Kheir »Chef d’unité de production à la 3ème chaine « A3 » puis directeur de la station régionale de Ouargla et présentateur de l’emission « Intoum Aydane ». Ancien militant de l’UNJA « FLN » je me suis engagé avec plusieurs jeunes et militants venus d’autres formations politiques, dans ce nouveau parti du Front El Moustakbel car il à une autre vision et avec son président Belaid Abdelaziz nous avons décidé de nous engagés dans cette bataille législative, pour faire bouger les frontières de l’immobilisme et contribuer en tant que jeunes au changement afin d’être maître de notre destinée, aussi nous ne pouvons rater ce rendez vous historique, pour apporter un nouvel espoir pour le pays et pour le peuple.
Ref : Quel est votre  objectif en vous portant candidat?
M.Bensebane : Notre objectif, sortir la jeunesse du marasme ou elle est confinée et être au diapason des peuples évolués, voire être à l’écoute non pas seulement de la jeunesse mais du citoyen algérien en général ou qu’il soit. Notre but n’est pas de donner des fausses promesses, mais être présent et disponible dans le cadre d’une lutte constante qu’il va falloir mener, contre les maux sociaux et les fléaux qui rongent la société algérienne. Redonner un sens aux valeurs et moraliser voire revaloriser la politique qui a besoin d’être redynamiser, pour l’amélioration des condtions de vie de ce citoyen qui aspire au changement. A travers la députation, nous voulons être de vrais représentants du peuple, ce qui exigera de nous une sincérité à toute épreuve car nous voulons en faire notre devise. Notre devoir, sera aussi d’être au service du peuple, en espérant être à la hauteur du serment que nous aurons à prononcer pour rester sur les traces des hommes de novembre, Cette législation, sera l’occasion si Dieu le veut pour moi d’insufler à la jeunesse cet espoir tant attendu, afin qu’elle puisse se préparer à reprendre le flambeau et son avenir en main. Je ne suis pas de ces gens qui font des discours, pour des discours, bien au contraire je suis pour l’action concrête et pour la critique objective , aussi nous les laissons à ceux qui se sont accaparés des libertés et de la parole trop longtemps, car je suis contre toute véillité qui dévalorise notre pays et notre peuple. Nous laissons aussi, les fausses promesses aux autres, car nous voulons agir en toute transparence et sommes prés à débattre de notre programme avec les citoyens pour qu’ils sachent à quoi sen tenir. Mon engagement a été murement réfléchi et le but  recherché est de redonner à la ville de Mostaganem sa notoriété, car celle-ci a été oubliée, voire exclue de par sa non représentativité et ce pendant des années. Comme vous le savez, notre ville regorge de potentialités et ce dans tous les domaines, à savoir Culturelles, historiques, touristiques artisanales, sans oublier que cette région est à vocation agricole, qu’il va falloir développer tout comme le secteur de la pêche, la santé, l’information, l’emploi, le logement, l’investissement, le sport etc.. ce qui exige de nous de revoir toute la stratégie de développement afin d’être au rendez vous de ce nouveau millénaire et faire face au besoin du citoyen. Aider entre autres, les associations et autres mouvements de la société civile qui veulent s’impliquer et aider, pour combattre la bureaucratie, améliorer la vie des nécessiteux et des handicapés d’où la solidarité qui est le facteur essentiel pour toute société.
Réf : Qu’espérez vous après le 10 mai ?
 M. Bensebane  : Mon souhait, est que ces  législatives se concrétisent de manière à tourner la page, pour repartir d’un bon pied comme on dit, notre objectif et d’être de ceux qui apporteront de l’espoir pour le peuple et les jeunes en particulier, tout en lançant un appel à cette jeunesse d’aller massivement voter et saisir l’occasion, afin de contrer les manipulateurs d’où qu’ils viennent et qui n’ont pas compris que les choses doivent changer pour le bien de tous, Car ce cambat pour la démocratie, que nous menons est le notre et celui de tout un peuple qui aspire à la dignité et à une vie décente et ceci nous invite à être vigilant pour protéger notre pays de toute mainmise car ceux qui se sont sacrifiés pour déliver le peuple du joug colonial attendent de nous d’être les dignes héritiers. Pour conclure je dirais que nous sommes à un grand tournant de l’histoire , qui sera juge  de nos actes pour les générations futures. One, two, Trie Viva l’Algérie.

Benyahia Aek
Dimanche 22 Avril 2012 - 11:25
Lu 1260 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par ali le 22/04/2012 12:24
voila se qu'a besoin le jeune algérien des gents du même milieux ou ils ont besoin d'entendre des mots réels de leur vie quotidiennement ...« Etre au service du peuple est un devoir pour toute représentativité »

2.Posté par Ghodbane3labladi le 22/04/2012 21:11
Ancien militant de l'UNJA (organisation de masse du FLN), a été au service du porte parole du gouvernement, si jeune, encore étudiant et déjà un CV assez étoffé... ça sent la promotion par l'article 120 à des kilomètres ! Encore un parti filiale du FLN ?

3.Posté par SEGHIR BAKIR Mustapha le 22/04/2012 21:32
Essalamu aleykum;
Pour commencer je souhaiterai saluer mon frère et ancien camarade de classe au lycée Zerrouki classe MN1, Ahmed BENSEBANE.
Je pense qu'il est temps de passer le flambeau aux jeunes issus du même milieu social que ce peuple qui souffre l'incompétence et la corruption. Ces jeunes diplômés et motivés qui ne manquent pas de volonté, soucieux de donner le meilleur d’eux même pour le pays.
Ahmed est une personne, de qui je ne pense que du bien, respectueux et honnête.
Je ne pense pas qu'il a changé depuis.
Je te souhaite bon courage mon frère et qu'ALLAH t'assiste et te facilite là où il ya le bien.

SEGHIR BAKIR Mustapha Classe MN1
Architecte DPLG en FRANCE

4.Posté par Norine le 23/04/2012 13:20
salam allaikom
voila un homme pas comme les autres, un vrais militant de la culture du civisme et honnêteté , Ahmed est un jeune cadre mostaganémois qui à aidé beaucoup jeunes de toute l’Algérie et surtout de ça ville natal mostaganem , je pense que ses le meilleur représentant des jeunes cadre honnête et aussi le meilleur communicateur dans un endroit ou il faut bien parler pour être bien respecté , tous les jeunes de mostaganem sont derrière toi, vous être notre espoir dans mostaganem plus riche et civil.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+