REFLEXION

Belaouar fait encore parler de lui !

« AL-MOURABITOUN », UNE VRAIE MENACE TERRORISTE POUR LA SECURITE DES PAYS DU MAGHREB SELON (UPI)

La nouvelle création terroriste, le groupe Al-Mourabitoun, est une dangereuse et réelle menace pour la sécurité des pays du Magrheb et les intérêts français dans la région. Ainsi a indiqué l'agence United Press International (UPI), dans un dossier spécial, publié mercredi, consacré aux menaces terroristes dans les régions du Maghreb et du Sahel.



Belaouar fait encore parler de lui !
Cette nouvelle alliance mettant en commun, le groupe algérien Katiba al-Mulathimin (le régiment des enturbannés) de son chef le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar et le MUJAO (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest), a menacé, suite à sa création, d’embraser toute la vaste étendue allant du Maroc à l’Egypte, souligne UPI. Belmokhtar, s’est, de façade, écarté du commandement de ce nouveau groupe, visant par son geste, de faire émerger, une nouvelle génération de terroristes leaders, qui aurait pour mission, de perpétuer l’instabilité des voisins de l’Algérie, pour les prochaines années à venir et prendre ainsi en otage leurs peuples et leur projets de développement. Selon UPI, les groupes terroristes, Al Morabitoun et l’ancien, AQMI, sont en train de se renforcer et de se réorganiser, pour mieux servir d’obscurs agendas de déstabilisations générales de la région.
Al Morabitoune et AQMI tirent bénéfice, selon UPI, d'un avantage avéré, à savoir leur mobilité. Andrew McGregor, directeur d'Aberfoyle International Security, une agence basée à Toronto, spécialisée dans les questions sécuritaires dans le monde musulman, cité par UPI, a expliqué que ces organisations, ont pu se débarrasser de leur principal point faible: «Opérer dans des territoires fixes». «Ils ont récupéré leur principal atout tactique: leur mobilité», a-t-il ajouté. La même source indique que ces groupes, aidés par d’obscurs manipulateurs dans la région, ont miraculeusement survécu aux récentes batailles, menées contre eux par la France, au nord du Mali. Ces terroristes, ont fructifié, selon le rapport d’UPI, leurs ressources financières, obtenues de l'esclavagisme et trafic d'africains subsahariens, et des convoyages des drogues dures sud-américaines vers l’Europe à travers le Sahel et le Maroc via l’Algérie, ainsi que par les produits financiers issus des rançons. Ils ont les facilités et les aides logistiques pour s'implanter dans de nouvelles bases dans le désert sahélo-saharien, en vue de lancer de nouvelles attaques contre les pays du Magrheb et contre les intérêts français dans la région, ajoute UPI. Andrew McGregor conclut, que faute d'une réelle coopération sécuritaire internationale.

Riad
Dimanche 8 Septembre 2013 - 10:16
Lu 289 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+