REFLEXION

Bejaia: La pollution n’épargne aucune localité



Bejaia: La pollution n’épargne aucune localité
 La dégradation du cadre de vie dans la vallée de la Soummam a atteint des pics alarmants. Aucune localité n’est épargnée par la pollution, qui gagne du terrain faute de solutions. Les ordures ménagères et industrielles, les eaux usées, agressent l’environnement et choquent le regard. Elles donnent un visage hideux à la nature, sans oublier les risques majeurs qui pèsent sur la santé publique. Dans les champs, les forêts, sur les accotements des routes, les “espaces verts”, les quartiers résidentiels, les villages, les oueds,...la pollution est partout! Encouragée par l’incivisme des uns et l‘indifférence des autres, elle empoisonne la vie quotidienne des habitants. A Béni Mansour, par exemple, une oliveraie a carrément été transformée en décharge sauvage. Les gens indélicats y jettent pêle-mêle leurs ordures, sans se soucier des conséquences. L’on nettoie devant sa porte, mais pas plus loin et encore moins l’environnement! A l’entrée sud de Boudjellil, c’est une décharge sauvage interdite, qui enfle au fil des jours, en recevant des détritus en tous genres. Entourée de pins d’Alep et d’oliviers, la décharge est carrément en travers du CW 42A. A Aït R’zine, il existe également une décharge sauvage “spécial buveurs“. En effet, dans un champ en déclivité, des quantités impressionnantes d’emballages de boissons alcoolisées jonchent le sol. Le spectacle est difficile à décrire, cela dépasse tout entendement.  Cet endroit, sis à la lisière de la RN106, est considéré comme le lieu de chute des buveurs de la localité, qui y abandonnent cannettes et bouteilles. Même les routes et les chemins qui traversent la région ne sont pas épargnés. Ainsi, les accotements de la RN26, la RN106, le CW42A, les différents chemins communaux et même les pistes, croulent sous les immondices. Dans le même sillage, il existe dans la localité d’Ichikar à Tazmalt, une énorme décharge située sur le lit de l’oued Sahel. Cette décharge reçoit des tonnes d’ordures quotidiennement. Une sorte de décharge intercommunale mais pas officielle. Car, toutes les ordures des communes de Tazmalt, Aït R’zine, Boudjellil y sont déversées journellement.   

A.Mokran
Dimanche 16 Septembre 2012 - 23:00
Lu 617 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+