REFLEXION

Beaucoup de jeunes filles recourent à “l’hyménoplastie” en Algérie



Le problème de la virginité ne pose plus de problème pour les jeunes filles avec les nouvelles techniques chirurgicales « d’hyménoplastie » pratiquées dans des cliniques privées  moyennant des sommes qui varient entre 45000 dinars à 75000 dinars.  C’est devenu un phénomène de société banale avec ce charivari relationnel illégitime.  De plus en plus de jeunes femmes algériennes angoissées par la perte de leur virginité avant le mariage se pressent auprès des chirurgiens pour la réparation de l’hymen, révèlent les spécialistes. « Les jeunes femmes qui ne se préoccupent guère de ce phénomène avant le mariage ne représentent que 5% des filles algériennes selon  les spécialistes.  20% seraient des vraies vierges et plus des trois-quarts seraient des vierges médicalement assistées », selon la source. Les statistiques en question auraient été obtenues suite à des enquêtes auprès de gynécologues et sur la base de témoignages anonymes recueillis à travers l’Internet. Une algérienne qui a eu des relations sexuelles hors mariage est considérée « au mieux, comme la victime de ses pulsions et de sa naïveté, au pire comme une fille de mauvaise vie. Dans tous les cas, elle est considérée comme un être malade et souillée ». Les opérations chirurgicales désignées sous le terme « d’hyménoplastie » se font par des spécialistes en génécologie dans des cliniques entre 45000 à 75000 dinars. Cette pratique très répandue reste un tabou en Algérie et personne n’évoque sérieusement le problème, à l’exception des imams qui ont toujours appelé à des mesures pour décourager les rapports sexuels hors du mariage.                         

Ismain
Dimanche 8 Juillet 2012 - 11:29
Lu 4651 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+