REFLEXION

Bas les masques !

De la Sarkomania au Sarkorac, c’est à peine croyable, si l’on arrive à reconnaître cette France du XXI° siècle, infiltrée de partout par ces reconvertis de la 25éme heure.



Bas les masques !
La France a perdu ses repères, elle est la proie de ces reconvertis qui sèment le doute au sein de la société, ils ne reculent devant rien, leur but est de procéder par diversion, leur objectif est de mettre à genoux tous ceux qui se dresseront devant leur politique gribouille. Pour cela, il fallait trouver l’élément précurseur, l’identité nationale. Un pays qui se respecte n’a pas besoin de débattre de son identité. Les choses ont pris une telle tournure que même la tentative de recadrage du chef du sarkorac n’a pas apaisé les débats qui ciblent désormais l’Islam et les musulmans. C’est Eric Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale, transfuge socialiste, qui en a la charge, ce dernier a posé le problème carrément en termes xénophobes, démontrant si besoin est, que les Sarkorac passent à la vitesse supérieure en stigmatisant l’Islam et les musulmans. Pour preuve, le dérapage verbal de Nadine Morano, secrétaire d'état à la famille une reconvertie et adepte de la secte « Sarkorac », dont il est inutile de faire de longues dissertations sur le caractère abject de ses déclarations, d'autant plus qu'elles s'inscrivent dans une longue série de propos racistes tenus dans le cadre des débats sur l'identité nationale. Ces propos ont fait réagir le président de SOS-Racisme Dominique Sopo, qui a appelé le premier ministre de son pays à enjoindre ses ministres à cesser de tenir de tels propos à l'endroit de telle ou telle partie de la population, même réaction au sein du mouvement associatif qui est allé jusqu'à demander la démission de Nadine Morano . Une politique de haine est entrain de naitre en France alimentée par des courants racistes et commandée à distance par le patron de Sarkorac. Cette opération se veut avant-gardiste à triple objectifs à court, à moyen et à long terme. 1e )- Rafler large dans les voix de l'extrême droite aux régionales de Mars 2010 et récupérer le sentiment nationaliste des militants du front national. 2e )- Canaliser cette communauté d'origine maghrébine et arabo-musulmane, tenez-vous bien, les adeptes de Sarkorac ont été abasourdis par les manifestations survenues à l'issue du match Algérie-Egypte, à Paris, à Marseille, à Lyon et partout en France où le drapeau algérien flottait sur tous les toits des voitures. Cette situation a été mal digérée par les adeptes de la secte Sarkorac, d'autant plus qu’ils étaient persuadés de la fiabilité de leur système d’intégration. La liesse a été Algéro-algérienne en terre de France. 3e )- Diviser pour mieux régner et les scénarios n'en manquent pas pour la simple raison que toutes les institutions de l'état français soient infiltrées par les adeptes de Sarkorac.

Par Amara Mohamed
Samedi 19 Décembre 2009 - 17:45
Lu 531 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+