REFLEXION

Bakhta Benouis « Mon rêve vient de se réaliser »:

Le premier monologue de Bakhta et qui s’appelle « Le Rêve » a fait un tabac vendredi passé au théâtre régional « Abdelkader Alloula » d’Oran, à la fin de la pièce l’assistance composée essentiellement de femmes, s’es levée telle une seule personne pour applaudir la comédienne qui paraissait ému.



Bakhta Benouis  « Mon rêve vient de se réaliser »:
« C’est mon langage qui me distingue des autres comédiennes … »
Bakhta, cette comédienne qui s’est fait connaitre avec le trio « El Amjad » durant la fin des années 90, a commencé à jouer très jeune des rôles au CEM, elle se rappelle que lors des fêtes de fin d’année, elle était sollicitée par son professeur pour jouer dans des pièces théâtrales, elle était d’ailleurs la meilleure dit-elle et savait provoquer les fous rires de l’assistance par son franc parler et son langage typiquement Oranais, elle reconnait qu’elle ne pourra changer ni son langage, ni sa ville Oran ou elle se sent très à l’aise et qui est sa source d’inspiration. Sa carrière a pris une autre tournure quand elle rencontre le trio « El Amjad » ce fut pour elle l’occasion de se faire connaitre auprès du public algérien.
« Je ne pensais jamais à devenir célèbre… »
Bakhta dit que malgré qu’elle a toujours fait du théatre mais elle n’a jamais pensé à devenir célèbre, tout est venu come ca tient-elle à rappeler et aujourd’hui, elle gère cette situation comme elle peu. Ayant beaucoup de fans, Bakhta est constamment sollicité pour des photos souvenirs, elle ne refuse jamais et ne refuse jamais à faire plaisir à ses admirateurs et surtout ses admiratrices, qui étaient beaucoup lors de son monologue joué au théatre Abdelkader Alloula (Oran), la salle était Archi comble, les retardataires n’ont pas trouvé de places.
« Mon rêve vient de se réaliser avec ce monologue »
Bakhta reconnait que son rêve vient de se réaliser, en jouant ce monologue qui s’appelle justement le rêve, Bakha a réalisé la plus belle chose de sa vie. A travers ce monologue, le message qu’elle voulait faire passer était que l’homme ne puisse vivre sans la femme et la femme aussi, avec son langage franc et direct, Bakhta a emballé la salle et a provoqué d’innombrables fous rires, elle a même dansé sur scène et cela a donné au spectacle son charme. Ce fut un vrai spectacle musical associé à un humour typique à Bakhta.
« Je prépare un nouveau produit à Paris »
Bakhata Prépare actuellement le tournage d’un nouveau film à Paris avec un réalisateur vivant là-bas, elle doit se rendre prochainement en France pour le tournage des premières scènes. Elle a aussi beaucoup d’autres propositions et voudrait prendre tout son temps pour bien étudier chaque proposition, Lakhdar Boukhors ne l‘a toujours pas sollicité dit-elle pour le tournage de Hadj-Lakhdar qui est devenu une série très demandée par les téléspectateurs. Enfin Elle pense qu’elle a réussi la première étape de sa carrière et que le plus beau reste à venir.

Houcine Mihoub
Mercredi 4 Mai 2011 - 13:05
Lu 4991 fois
CULTURE
               Partager Partager


1.Posté par Lamia le 02/04/2012 15:33
fan de Bakhta, j'ai vraiment aprécié cet article mais votre journal est nul en culture

2.Posté par Nawel Mosta le 03/04/2012 20:34
Apparemment il n'y que Benatia et Mihoub qui peuvent nous faire des articles de cultures dignes de ce nom et puis pour le plagia, barakat car on connait celui qui a ecrit le livre sur les chouhadas ok M.Benyahia !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+