REFLEXION

Bahbouh pour un régime semi-présidentiel



Le secrétaire général de l'Union des forces démocratiques et sociales (UFDS), M. Nourredine Bahbouh, a appelé hier à Alger, à la consécration du régime semi-présidentiel dans l'amendement constitutionnel prévu. Bahbouh propose l'adoption du régime semi-présidentiel dans l'amendement  constitutionnel prévu afin de réaliser l'équilibre entre les pouvoirs et de  définir les prérogatives notamment celles du Président de la République. Il a précisé à ce propos, que sa formation politique propose «de limiter à deux le nombre de mandats présidentiels» dans cet amendement pour concrétiser  le principe de l'«alternance au pouvoir».  

Réflexion
Lundi 8 Avril 2013 - 11:15
Lu 120 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+