REFLEXION

Baccalauréat 2009 : Le président de la République honore les lauréats



Baccalauréat 2009 :  Le président de la République honore les lauréats
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a honoré, lundi au Palais du Peuple à Alger, les lauréats du baccalauréat pour l'année scolaire 2008-2009. La cérémonie s'est déroulée en présence de hauts responsables de l'Etat, de membres du gouvernement et des parents de lauréats. Des ordinateurs portables et des médailles d'honneur ont été remis aux lauréats outre des voyages à l'étranger. La première et la plus jeune des lauréats qui à reçu son prix des mains du président de la République est Ikhlas Ouasti de la wilaya d'Oran avec une moyenne de 17,68/20. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre de l'Education nationale, Boubkeur Benbouzid, a souligné que "le grand mérite" revient au président de la République qui a endossé "la responsabilité du développement et de la réforme de l'école algérienne".
Il a ajouté que cette réforme "commence à donner ses fruits à plus d'un plan à travers l'application d'une nouvelle politique éducative en adéquation avec les exigences du développement durable dans notre pays et dans les différents secteurs pour une réforme globale et adaptée aux changements scientifiques dans le monde". Le ministre a estimé que ce succès est aussi "le fruit d'efforts que l'Etat algérien n'a de cesse déployé pour consacrer le principe de la démocratie de l'enseignement".
Le nombre de lauréats a atteint cette année 135000 soit un taux de 45,04 dont 77.852 filles (57,67%). Trente cinq lauréats, dont 10 scolarisés et 25 candidats libres, ont décroché leur baccalauréat avec mention très bien, 1729 avec mention bien et 24.553 avec mention assez-bien.
Le ministre a en outre indiqué que ces résultats ont été obtenus grâce à "l'intérêt apporté au volet pédagogique qui a constitué l'axe essentiel de la réforme globale entamée depuis 2003 et qui a touché les différentes composantes du système éducatif". Cette réalisation, a-t-il ajouté, "ne concerne pas uniquement le baccalauréat mais également l'examen de passage à la première année moyenne. Le taux total de passage de la première session et de la session de rattrapage était de 88,96% tandis que le passage à la première année secondaire a enregistré 70,63%, un taux jamais enregistré depuis l'indépendance".
L'intérêt particulier manifesté par le président de la République, a poursuivi le ministre, "nous a permis de développer les infrastructures éducatives et d'élargir leur réseau à travers tout le territoire national portant le nombre des lycées durant la dernière décennie de 1000 (1999-2000) à 1800 (2009-2010), le nombre de collèges de 2500 à 5000 unités et le nombre d'écoles primaires de 15729 à 17995.
Le ministre a mis en exergue "le grand développement" qu'a connu le secteur que ce soit au plan de la qualité de l'encadrement pédagogique ou du niveau scolaire requis pour le recrutement dans l'enseignement fondamental tous paliers confondus (primaire et moyen)", soulignant que 100.000 enseignants titulaires d'une licence ont été recrutés dans l'enseignement fondamental.

Réflexion
Mardi 21 Juillet 2009 - 08:00
Lu 404 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+