REFLEXION

BOYCOTT DE PLUSIEURS ELUS ET MENACE DE DISSOLUTION : L’ A.P.C de O/Khaled et de Saida paralysées

Les assemblées populaires communales (A.P.C) de Saida et de ouled Khaled sont paralysées depuis janvier 2008, a-t-on- constaté, à partir des élections municipales.



BOYCOTT DE PLUSIEURS ELUS ET MENACE DE DISSOLUTION : L’ A.P.C de O/Khaled et de Saida paralysées
En effet, la commune de Saida qui est composée de 23 élus, soit 14 du F.L.N, 04 du R.N.D, 03 du H.M.S et de 03 autres du F.N.A, est actuellement ankylosée en raison du boycott de 12 élus de l’appel incessant du maire pour la deuxième fois afin d’adopter des délibérations pour les projets du plan communal de développement (P.C.D). Ainsi, le P/APC qui vient de perdre la majorité lui reste une dernière chance pour réunir ses pairs pour la troisième et dernière fois, faute de quoi l’A.P.C sera carrément dissoute et être substituée par une délégation exécutive communale(D.E.C). Pis encore, la commune de Ouled Khaled (05 km au nord du chef lieu de la wilaya) est elle aussi en crise puisque les 09 élus de cette A.P.C n’arrivent toujours pas à s’entendre nonobstant les multiples bonnes offices pour réconcilier ses membres issus de quatre formations politiques, à savoir le F.N.A avec 04 élus, 03 du F.L.N, 03 du R.N.D et 01 du parti des travailleurs (P.T.). Rappelons que le défunt wali avait ingénieusement ordonné la substitution pour cette commune au même titre que celle d’Ain el Hadjar (07 km au sud du chef lieu de la wilaya). Néanmoins, les élus de cette dernière commune sont revenus à de bons sentiments grâce à la bonne médiation de l’actuel wali, monsieur Hajri Derfouf et les affaires des citoyens sont désormais expédiées. À noter que les dernières élections sanatoriales ont été la principale cause de la dégringolade du parti du F.L.N et de celui du R.N.D car les analystes et les observateurs n’arrivent pas jusqu’ici à comprendre comment se fait-il que ces deux partis majoritaires n’emportent pas le siège du sénat. Cette situation de blocage est très grave dans l’APC de Ouled Khaled car depuis janvier 2008 aucune délibération n’a été adoptée et ce sont les citoyens de cette commune qui souffrent énormément. En tout état de cause, ces deux A.P.C en crise doivent être dissoutes pour le bien-être de ses populations.

Kada Bilal
Lundi 28 Juin 2010 - 10:37
Lu 483 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+