REFLEXION

BOUZEDJAR - AIN TEMOUCHENT : Des professionnels de la mer observent un arrêt de travail

Plusieurs marins pêcheurs du port de Bouzedjar (daira d’El-Amria) ont observé un arrêt de travail, durant deux jours, pour protester contre l’arrêté ministériel du 28/04/2010 prescrivant le transport, l’entreposage et la vente des produits de la pêche et de l’aquaculture, et interdisant l’utilisation des caisses en bois.



BOUZEDJAR  -  AIN TEMOUCHENT : Des professionnels de la mer  observent  un arrêt de travail
Les dispositions de ce décret ministériel entrent en vigueur à partir du 1er janvier 2011. Les professionnels de la pêche jugent que la caisse en plastique revient parfois à plus de 220 Dinars l’unité, c’est –à-dire le double du prix de celle en bois. Ils ont fait état que certains disposent de grandes quantités de  caisses en bois, s’ils utilisent la caisse en plastique, ils ne s’en sortiraient  jamais, et ceci se répercute très négativement sur leur rendement journalier, selon nos interlocuteurs. Certains d’entre eux ont poursuivi leur travail par contre d’autres ont cessé leurs activités, pour passer la nuit au niveau du port ou rejoindre carrément leurs domiciles. Contacté par notre journal, le directeur de la pêche nous a affirmé qu’il s’était rendu dans la matinée du 30 décembre 2010 au niveau du port de la pêche où il a réuni les professionnels de la mer contestataires, tout en les informant que les caisses en plastiques sont conformes aux normes alimentaires  et hygiéniques, et ne nuisent ni à la santé du consommateur ni  à celle des poissons, et ces caisses en plastiques permettent les bonnes conditions de la pêche et la revente des poissons. Il a été accordé  un délai d’un mois aux pêcheurs du poisson blanc,  c'est-à-dire à partir du 1er février 2011, et  à ceux du poisson bleu (sardines) deux mois de plus, c’est –à-dire à partir du 1er mars 2011. Par ailleurs, malgré l’intervention du directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya,  qui a déployé de grands efforts tendant à apaiser la situation, le mécontentement persiste toujours parmi les professionnels de la mer.           

B. Abdelgheffar
Lundi 3 Janvier 2011 - 11:25
Lu 838 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+