REFLEXION

BOUTLELIS : Plus de 500 quintaux de liège produits à la forêt de ‘’Msila’’

Selon des sources à la Conservation des forêts, il a été procédé à la récolte de 554 quintaux de liège, matière extraite des arbres de chêne liège au niveau de la forêt de ‘’Msila’’, Commune de Boutlélis à l'ouest d'Oran. Cette récolte a dépassé les prévisions de la Conservation des forêts estimées à 302 quintaux sur une superficie de 1068 hectares dans la même forêt.



Les arbres de chêne liège ne représentent seulement qu’un ratio de 5 % des variétés que recèlent les terres forestières estimées à 41 302 hectares à Oran alors que la qualité de la récolte la saison dernière, était bonne grâce à des facteurs climatiques favorables, ainsi que la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour le succès de la campagne de récolte supervisée par l’entreprise  publique de génie rural Dahra Oran, qui se chargera de la commercialisation du produit à travers la vente aux enchères. Cette opération commerciale dont 20 % de son montant total revient au Trésor public vient en vertu de l'accord-cadre conclu entre la Direction générale des forêts et l’entreprise susmentionnée qui contribue à travers la récolte pour  fournir des postes de travail, a-t-on indiqué. La forêt de ‘’Msila’’ est considérée comme le seul espace forestier au niveau de la wilaya  d'Oran qui possède des arbres de chêne-liège, tandis que l’opération de récolte qui nécessite la mobilisation de travailleurs ayant une expérience dans ce domaine, est lancée au moment des hausses des températures et ce à partir du mois de Juin jusqu'à la fin d’Août, ce qui aide facilement à éliminer la croûte des arbres de chêne-liège. Et pour évaluer cette richesse forestière d'importance économique dans  l'industrie de transformation, la conservation  des forêts travaille pour élargir la superficie des arbres de chêne -liège par le reboisement, ainsi que l'atténuation de la densité des travaux et la poussée des arbres de pins d’Alep, où sa reproduction affecte par le souffle de ses graines de façon naturelle sur le sol et donc menace le développement des arbres de chêne-liège, a-t-on ajouté de la même source. Afin de préserver les arbres de chênes lièges, il a été émis une décision de la wilaya pour protéger la forêt de ‘’Msila’’ et d’aménager des voies menant à la superficie de ce type d'arbres et de créer une tour d'observation et de mettre trois points d'eau équipés, de même que la conservation des forêts consent à préparer une étude pour l’aménagement de cette forêt et améliorer le produit.

Touffik
Mardi 2 Février 2016 - 17:36
Lu 126 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+