REFLEXION

BOUTEFLIKA VA SE REPRESENTER A UN QUATRIEME MANDAT : Benbitour va subir le sort de Benflis

L’appel « des quatre non » lancé par Ahmed Benbitour, premier candidat déclaré à la présidentielle de 2014, -non à un quatrième mandat pour Bouteflika, non à l’allongement du mandat actuel, non à la révision de la Constitution et non à la manipulation des résultats des élections présidentielles, va sans doute lui coûter cher si ce n’est de subir le même sort que Benflis .je m’explique :



BOUTEFLIKA VA SE REPRESENTER A UN QUATRIEME MANDAT  : Benbitour va subir le sort de Benflis
Parce que Bouteflika va se représenter une quatrième fois, il sera plébiscité sans aucune entrave, les manœuvres dans les coulisses ont déjà commencé et  Benbitour ne peut rien contre la puissante machine (politique, administrative et militaire) qui soutient  l’actuel président Abdelaziz Bouteflika.Une fois que l’actuel président se prononcera  pour son désir  de briguer un quatrième mandat, tous les courtisans et les soutiens de Benbitour vont le lâcher petit à petit à la moindre occasion au profil du candidat Abdelaziz Bouteflika, et c’est comme ça que  cela  se passe en Algérie. Tout indique que le président Bouteflika suit les évènements d’un œil attentif sans s’opposer à ses adversaires, leur laissant tout le temps de jouer dans un stade sans supporteurs. Le silence du président, notamment  marqué par les évènements de la tension au sud et la guerre au Mali confirme que le président ne donne pas trop d’importance à l'embouteillage  que font les premiers candidats sur une autoroute déserte. L’absence  des « vrais candidats »  comme  Ahmed Ouyahia, l’homme du système  qui connait tous les rouages politiques, ou  Abou Djerra Soltani  le leader des frères musulmans algériens, confirme encore que l'élection  présidentielle n'est pas encore jouée.  Effectivement, les petits pointures, tels que, Benbitour, Belkhadem et Djilali Sofiane sont déjà en ligne de départ, mais  Bouteflika ne veut pas d’une élection présidentielle  avec des petits lièvres, il veut de grosses pointures, comme, Aït-Ahmed, Hamrouche, Saïd Saadi et Ouyahia pour se manifester.Ainsi Bouteflika nous a habitués à ses ripostes quand le moment sera venu, et quand toutes les conditions seront réunies, il annoncera alors sa candidature. Et à ce moment là Benbitour aura joué pleinement son rôle d’aromatiser la campagne électorale du président avant de subir le même sort que son prédécesseur  Benflis.
 

Ismain
Lundi 1 Avril 2013 - 10:32
Lu 980 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+