REFLEXION

BOUMERDES : Un gang torture mortellement l’un de ses membres et jette son corps aux chiens

Le juge d’instruction de la Chambre d’Accusation près la Cour de Justice de Boumerdès a achevé hier l'enquête sur le dossier en lien à une affaire de meurtre commis par des éléments d'un gang spécialisé dans le trafic de drogue à l’encontre d’un de leurs éléments en raison d'un différend financier. Les suspects impliqués ont été placés en détention préventive jusqu'à leur présentation devant le Tribunal Criminel pour le délit d’homicide volontaire avec préméditation selon des sources concordantes.



Les services de Sécurité ont réussi à arrêter trois suspects parmi les membres du gang dont l’âge ne dépasse pas 30 ans alors que d'autres sont toujours en fuite avons-nous appris de sources sécuritaires. La victime été retrouvée morte et couchée sur le bord de la voie ferrée dans le quartier « El Krouche » plus connu sous le nom (Dallas) pour son taux élevé de criminalité selon la même source. D’après les investigations menées par les éléments des services de sécurité immédiatement entamées après l'incident ont révélé que la victime est un repris de justice condamné dans de nombreuses affaires liées à la consommation et la commercialisation de drogue, et avec l'aide de certains des témoins qui ont une relation avec les membres de la bande, qui exercent  pour approvisionner la région sus citée et celle avoisinante en kif traité et autres matériels. Ce qui a démontré que la victime avait une relation étroite avec les membres de la bande depuis des années et était un membre actif dans le trafic de drogue au niveau du quartier susmentionné, vu qu’il a mis à leur disposition son logement, pour leur servir de cache et d’abri dans des moments critiques, mais lorsqu’il a été emprisonné l'année dernière, sa relation avec les membres du gang  s'est détériorée, et transformée en une inimitié, alors la bande a décidé de s'en débarrasser immédiatement après sa menace de les dénoncer et révéler leurs secrets,  en plus d’une somme d'argent  de 20 millions de centimes qu’il s’est accaparée et qui constitue les revenus de la vente de la quantité de drogue qui lui a été livrée ajoute la même source• Les prévenus auraient tenté au début de l'enquête de s’extirper de l’affaire afin de dégager leur responsabilité, tout en avouant leur détention d’une quantité de 750 grammes de kif traité au moment de leur arrestation, mais après avoir été soumis à d’intenses interrogatoires en continu, ils se sont effondrés et ont avoué leur forfait, par la torture atroce de la victime avant d'être tuée puis jetée aux chiens errants qui ont déchiqueté son corps, précise la même source.

Touffik
Jeudi 15 Mai 2014 - 09:59
Lu 364 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+