REFLEXION

BORDJ BOUNAAMA - TISSEMSILT : Les travailleurs de la carrière dénoncent des dépassements

Le bras de fer qui oppose depuis quelque temps l’ensemble des travailleurs de la société Algran carrière El-Batha de Bordj-Bounaama dans la wilaya de Tissemsilt et l’administration d’une part et de l’autre au président du comité de participation et de l’actuel secrétaire contesté de la section syndicale, vient de prendre une nouvelle tournure, les travailleurs viennent à travers un communiqué adressé à toutes les parties concernées et dont nous disposons d’une copie appuyée par des documents déclarer leurs mécontentements vis-à-vis des personnes précitées.



En effet, à la lecture de ces documents, la situation parait lourde de conséquences si elle ne sera pas suivie d’effet, l’environnement se pourrisse de plus en plus entre ces parties au point ou il est bien demandé une enquête par ces travailleurs, selon les documents, l’élection du secrétaire de la section syndicale a été annulée à deux reprise par la direction pour la seule raison que le candidat de l’administration n’a pas été retenu, les concernés précisent que lors du procès verbal, les résultats du vote pour la présidence de la section syndicale du 27/12/2012 donnaient l’investiture à monsieur K. Ali, cependant, ces résultats ont été miraculeusement changés lors du procès verbal du 13/01/2013 imposant le deuxième au classement des voix pour la présidence de la section syndicale et ajoutent que ce n’est que grâce à l’intervention du directeur de cette unité et de celle du  président du comité de participation qui pour rappel n’est autre que le cousin de secrétaire contesté par les travailleurs que la situation est arrivée à ce point conflictuel et allant plus loin dans ce complot, le directeur de cette unité avait ordonné de congédier monsieur K.Ali à partir du 18/02/2013, lui qui a toujours contesté ces pratiques illégales et son éviction, il affirme qu’il était injuste de placer une personnes classée au second rang dans ce poste, alors que la légalité était donnée par les travailleurs votants à K.Ali, et cela était porté sur un procès verbal signé conjointement par les trois membres de la commission électorale, cette même personne et plusieurs autres travailleurs victimes d’intimidation et de harcèlement quotidiens  se trouvent maintenant dans le flou et ne savent plus quoi faire ni à qui s’adresser pour ce qui est de leur avenir, et comment va procéder la tutelle  après cette montée de représailles envers les travailleurs ? D’autre part, les travailleurs mécontents ne savent plus comment expliquer la décision de l’administration qui a ordonné trois congés en six mois pour l’ensemble des travailleurs dont deux congés techniques l’un en octobre 2012, l’autre au mois de février 2013 alors que le congé de détente était au mois d’aout 2012. En somme, selon les concernés, la situation est vraiment intenable et nécessite en urgence l’intervention des responsables concernés afin de mettre une fin aux agissements nuisibles de certaines personnes au niveau de cette unité et au niveau de la société mère SOMIBAR. 

A.Ould El Hadri
Dimanche 10 Mars 2013 - 08:46
Lu 239 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+