REFLEXION

BORDJ BOU ARRERIDJ : Un ex député d’Ennahda, sous mandat de dépôt

Les services de sécurité de Bordj Bou Arreridj ont procédé à l’arrestation d’un ex député, mandat 2002/2007, d’obédience parti Ennahda, en possession de presque de 4 Kg d’un produit chimique de couleur blanche servant à la contrefaçon de monnaie, qui a été saisi, ainsi que son véhicule selon des sources concordantes.



Le suspect était en compagnie de trois ressortissants africains, qui ont pris la fuite au moment où ils se sont aperçus qu’ils sont poursuivis par les services de sécurité selon la même source. Après la procédure d’usage, l’ex député a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Bordj Bou Arreridj, qui a ordonné de le mettre en détention préventive en attendant ce que l’enquête révèle de secrets selon toujours la même source. Quant au véhicule du suspect considéré comme un indice irréfutable, a été saisi. Par ailleurs, et  sur ordre du parquet, un mandat de perquisition a été émis en vue de procéder à une fouille générale du domicile du suspect en vue de procéder à la saisie de tout ce qui pourrait avoir un lien avec cette affaire selon la même source. Les tenants et aboutissants de cette affaire, selon la même source, indiquent que l’opération s’est déroulée à la région de « bayana », relevant de la circonscription de la commune « d’El Hamadia », distante de 10 Km au Sud de Bordj Bou Arreridj, suite à de fiables informations vérifiées atterries auprès des services de la sureté, mettant en cause le dénommé S.S, pour ses liens avec des ressortissants africains suspectés de trafic de monnaies. Après un traitement minutieux des dites informations, une opération de guet a été lancée par les services de la police qui leur a permis d’appréhender le suspect en flagrant délit à la région de « bayana », alors que ses acolytes africains se sont envolés vers une destination inconnue, après qu’ils l’ont imbibé d’un gaz lacrymogène, une agressivité qui peut se traduire que par deux raisons, « soit à cause d’un différent entre eux, soit à cause d’une escroquerie et de vol dont a fait l’objet l’ex député, sachant qu’il allait être arrêté ». Alors que l’enquête se poursuit, des opérations de recherches ont été entamées en vue d’identifier et arrêter les trois africains en fuite.  

Touffik
Mardi 5 Novembre 2013 - 17:33
Lu 221 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+