REFLEXION

BONNE NOUVELLE POUR LES MALADES ATTEINTS DE CANCER : Bientôt un service ‘’IRM’’ à Mostaganem

Nous avons appris de sources officielles, que le wali de Mostaganem a donné instruction au directeur de la santé de la wilaya de Mostaganem, pour l’acquisition d’un équipement IRM (L'imagerie par résonance magnétique). Cet équipement, selon les sources, coûte 16 milliards de cts, et normalement cet argent existe, puisque l’Etat avait débloqué durant les années précédentes une enveloppe de 12 milliards de cts pour l’acquisition de cet équipement, mais les ex-responsables n’ont pas jugé urgent ou par négligence ont laissé le projet tombé à l’eau.



Heureusement, le wali Temmar est intervenu à temps pour récupérer cet argent et chargé le directeur de la santé pour compléter le reste et mettre en urgence un plan de charge pour la création d’un service IRM au niveau de l’hôpital 240 lits de Kharrouba , l’achat de l’équipement IRM et la dotation de ce service en radiologues. Même le ministre de la santé a révélé sa contribution pour doter Mostaganem de 4 radiologues. Le service IRM, devrait être opérationnel avec l’entrée en service de l’hôpital Kharrouba fin 2016.  Il est à signaler que l'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d'imagerie médicale permettant d'obtenir des vues en deux ou en trois dimensions de l'intérieur du corps de façon non invasive avec une résolution en contraste relativement élevée. Elle permet de rechercher des anomalies que l'on repère moins bien avec d'autres techniques d'imagerie médicale. Elle permet de mieux détecter des tumeurs, une infection ou une hémorragie et une meilleure localisation des organes. Lorsqu'une tumeur est détectée, l'IRM permet aussi de mieux se rendre compte de ses caractéristiques et de contrôler l'efficacité de certains traitements. Cette technique a aussi ses limites et certains organes ou certaines parties du corps sont moins bien visibles par cet examen : IRM est particulièrement performante pour explorer le cerveau. L’IRM permet de dépister précocement les tumeurs et permettre une meilleure précision du geste chirurgical, juger de l'efficacité des traitements. Elle est de plus en plus évoquée dans la prise en charge du cancer du sein, elle permet de visualiser des détails invisibles sur les radiographies standards, l'échographie ou le scanner. Schématiquement, cette technique utilise un gros aimant et analyse la réaction des différents tissus du corps à ces champs magnétiques après injection d'un produit de contraste. Les données recueillies sont ensuite traitées informatiquement et la zone étudiée peut être restituée en deux ou trois dimensions. Les IRM sont principalement utilisées pour identifier les récidives après traitement conservateur et pour l'évaluation de la chimiothérapie avant opération. Une très bonne initiative qui aura très sûrement son impact positif sur les malades cancéreux, en matière de prise en charge rapide médicalement, elle a également pour but, tout d’abord le soulagement du patient et de sa famille qui n’auront plus à faire des déplacements couteux et pénibles, ailleurs vers d’autres destinations. Notons, que la disponibilité d’un IRM au niveau de l’hôpital, à la disponibilité des malades à Mostaganem, c’est aussi un souci de moins et un gain de temps pour tout le monde, que ce soit du côté des malades ou des médecins qui dans certains cas ont besoin de diagnostics urgents, permettant une prise en charge et des soins très rapides pour les malades.

 

Riad
Mardi 12 Juillet 2016 - 18:28
Lu 274 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+