REFLEXION

BLIDA : Plaidoyer pour un meilleur service des transports



Les élus de l’APW de Blida,  dont la récente session avait été consacrée à l’examen de plusieurs dossiers, se sont intéressés également au secteur des transports. Ainsi, outre les transports urbains qui desservent à partir de Blida, les communes de Bouarfa, Béni Méred, Ouled Yaiche et Soumaa, ces lignes sont utilisées par 323 exploitants pour un parc roulant de 437 bus offrant un total de 18406 places, en plus de 30 bus de 100 places chacun mis en service par l’ETUB. Selon l’étude faite par les élus de l’APW, le nombre de places offertes par les 437 bus en service à travers les communes constituant le tissu urbain ne dépasse pas les 20000, pour une demande qui dépasse de loin les cent mille, ce qui explique les conditions extrêmes dans lesquelles sont transportés les citoyens à travers le réseau urbain. En attendant la réalisation de la nouvelle gare routière en cours de construction à l’entrée nord de Blida, l’actuelle, comme d’ailleurs les arrêts sont, pour la plupart, dans une situation anarchique, obligeant les usagers à attendre le bus au milieu de gravats, de saleté et au risque de se faire agresser, surtout en certains endroits plutôt déserts. Il faut noter aussi que 192 bus sur les 437 ont plus de 10 ans d’âge et 102 ont entre 5 et 10 ans, alors que les règles d’hygiène et de sécurité les plus élémentaires sont totalement absentes. Par ailleurs, si le personnel de l’Entreprise publique (ETUB) propose  une qualité de service de qualité, celui des bus privés ne plait pas du tout aux citoyens, et surtout l’absence de respect aux usagers. Lors d’une récente rencontre avec le Directeur des transports au niveau de la wilaya, ce dernier compte beaucoup sur la future gare routière dont les travaux sont très avancés. Saisissant cette occasion, le responsable du secteur nous a affirmé que d’importants moyens sont engagés par l’Etat pour donner au secteur la place qui lui ait du. C’est le cas du téléphérique qui assure la liaison entre Blida et Chréa, mais qui est à l’arrêt depuis Avril 2012. A ce propos, il affirmera qu’un diagnostic global est en cours d’effet. D’ailleurs, une nouvelle procédure pour son exploitation est en cours d’exécution. On a appris dans ce même contexte, la création d’une nouvelle société qui prendra en charge l’ensemble des téléphériques en service à travers le pays. S’agissant de la remise en service des feux tricolores  que les automobilistes blidéens attendent depuis plus de dix ans semblent sur la bonne voie. D’ailleurs, l’EPIC chargée de leur installation a déjà arrêté les dix carrefours qui bénéficieront des premiers équipements qui seront opérationnels au début du mois de Février prochain.                                    

Hadj Mohamed Hichem
Dimanche 9 Novembre 2014 - 16:46
Lu 116 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+