REFLEXION

BIR EL DJIR (ORAN) : Les habitants de ‘’Hai 620 logements’’ revendiquent plus de sécurité

Des bagarres entre des bandes rivales à la cité des 620 logements à Bir El Djir à Oran ont créé une panique au sein des populations lesquelles sollicitent des autorités compétentes plus de sécurité dans leur quartier craignant pour leur sécurité et celle de leurs familles.



En effet, la cité des 620 logements à Bir El Djir, Oran, a connu en fin de semaine une nuit terrible, bariolée par une bagarre et des agressions entre deux bandes criminelles dangereuses très connues, où diverses armes blanches prohibées ont été utilisées, sans compter les jets de pierres et les obscénités lancées sans vergogne. Ce qui s’est soldé par des blessés qui ont été évacués vers le service des urgences pour recevoir des soins médicaux nécessaires. Cette situation a déclenché une panique au milieu des résidents de la cité, d'autant plus que l'incident a eu lieu aux alentours de dix heures du soir et a duré jusqu’à une heure avancée de la nuit.  Selon des témoins oculaires, le quartier connait à chaque fois des agressions similaires et la plupart ont lieu au cours de la nuit, dont leurs ‘’héros’’ ne sont que des personnes appartenant à des bandes criminelles connues, ce qui est devenu inquiétant pour les habitants et constitue une menace pour leur sécurité. Selon quelques interlocuteurs, les habitants du quartier avaient demandé auparavant la création d'une brigade d'intervention rapide dans la région, mais rien de concret n’a été réalisé. Une situation d’insécurité qui est exploitée par des voleurs et des criminels pour étendre leur contrôle et terroriser les habitants du quartier qui font appel aux instances concernées pour une intervention urgente afin de répondre à leur demande en vue d'accélérer la mise en place d'une brigade spéciale d'intervention pour mettre un terme aux agressions qui sont devenues quotidiennes dans le quartier perturbant la quiétude de ses habitants. Des problèmes qui interviennent au  moment où certaines régions de la wilaya souffrent encore  d'un grand manque de couverture en matière de sécurité à l’exemple de la région de Sidi El Bachir, Ain Beida, El Hassi, et la région d’ En- Nedjma, Chtaibo- précédemment, qui sont considérées comme étant des foyers de tension et de turbulences  dans lesquelles il est constaté à chaque fois l'apparition d'agressions flagrantes, ce qui appelle au renforcement de la sécurité par de nouveaux services sécuritaires pour augmenter la couverture de sécurité et faire face  aux agressions et la criminalité.

Touffik
Vendredi 21 Août 2015 - 17:14
Lu 356 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+