REFLEXION

BILAN DE LA GENDARMERIE NATIONALE DE MOSTAGANEM : 550 blessés et 48 décès durant l’année 2010

Au cours d’une conférence de presse animée ce mardi au niveau du groupement wilaya de la gendarmerie nationale de Mostaganem, le commandant Draia Farouk, chef d’état major du groupement de la gendarmerie nationale, a présenté le bilan réalisé durant l’année écoulée.



BILAN DE LA GENDARMERIE NATIONALE DE MOSTAGANEM : 550 blessés et 48 décès durant l’année 2010
Dans son intervention, le commandant F.Draïa, fera remarquer que les accidents ont régressé de 57,6% puisque seulement 287 accidents ont été enregistrés faisant 550 blessés et causant la mort de 48 personnes, alors qu’en 2009, 677 accidents ont été enregistrés faisant 1181 blessés et 114 décès. Quant aux causes, elles sont dues en particulier, soulignera t-il, à l’augmentation du parc automobile et au non respect du code de la route. Par ailleurs, c’est la période estivale notamment les mois de juillet, août et septembre, qui a enregistré le plus grand nombre d’accidents, soit 90 accidents. Les routes les plus meurtrières, sont les routes nationales 11, 90 AB, 90A et la 23. Ce qui a incité les responsables des unités de la sécurité publique à redoubler de vigilance. Dans ce contexte, et pour parer à l’hécatombe et préserver la sécurité des usagers de la route, les éléments de la gendarmerie nationale ont été mobilisés pour mener une campagne de sensibilisation, à travers l’ensemble du territoire de la wilaya, dans le cadre de la prévention afin d’assurer une sécurité permanente pour l’automobiliste et l’usager de la route. Dans le même contexte, il a été également procédé au retrait de 6126 permis de conduite pour diverses infractions au code de la route et la mise en fourrière de 490 véhicules. Par ailleurs, le bilan de la criminalité fait état de 508 affaires traitées durant l’année 2010 contre 793 en 2009, soit une baisse de 36%. Quant aux poursuites judicaires, 908 individus ont été placés sous mandat de dépôt, alors que 590 autres ont été remis en liberté provisoire par les instances judiciaires, alors qu’en 2009, 693 personnes ont été incarcérées et 591 ont été laissées en liberté provisoire. En matière de saisie, les éléments des unités territoriales ont saisi 1730 bouteilles de boissons alcoolisées, des cigarettes, des matériaux de construction et effets vestimentaires. Dans le domaine de la prévention et la lutte contre les stupéfiants et les psychotropes, les enquêteurs ont saisi durant l’année 2010, une quantité de 90,329 grammes de kif traité et 196 psychotropes. Sur un autre volet, le bilan fait état de l’arrestation de 108 personnes dont 106 ont été écrouées et 02 laissées en liberté provisoire. Pour le volet de l’émigration clandestine plusieurs affaires ont été traitées impliquant des jeunes individus (Haraga) arrêtés par les éléments des gardes de côtes et remis aux unités territorialement compétentes pour enquête et présentation devant la juridiction compétente. Dans le cadre de la sécurisation des estivants au niveau des 23 plages surveillées du littoral, des dispositions sécuritaires ont été prises durant l’année écoulée pour sécuriser tout le littoral d’une longueur de 150 km de la plage de Sidi Mansour, commune de Fornaka à celle de Oueld Boughalem, relevant de la daïra de Achaâcha.

M Touati et K Nour
Vendredi 4 Mars 2011 - 10:33
Lu 757 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+