REFLEXION

BILAN CATASTROPHIQUE DE LA GESTION DES COMMUNES EN ALGERIE : 1249 communes déficitaires et 1650 élus poursuivis en justice

1650 élus sont poursuivis en justice selon un bilan dressé par l’économiste algérien, Abdelmalek Seraï, alors que la plupart se sont retrouvés en prison pour mauvaise gestion les autres se sont porté candidats aux prochaines élections locales pour certains une issue pour achever leurs projets de vol et pour les autres assainir leurs comptabilité avant que leurs scandales soit rendu en public



BILAN CATASTROPHIQUE DE LA GESTION DES COMMUNES EN ALGERIE : 1249 communes déficitaires  et 1650 élus poursuivis en justice
1650 élus sont poursuivis en justice et 1249 communes  sont déficitaires  en Algérie, tel est le bilan noir dressé par l’économiste algérien, Abdelmalek Seraï, lors de son intervention au forum d'El Moudjahid. Des  chiffres qui font froid au dos si on sait que le nombre des  communes en Algérie est 1541, ce qui veut dire  que 80% des  communes sont  déficitaires.A en croire , cet expert, 1.650 élus locaux sont poursuivis en justice sur le territoire national en 2012 ,dont majorité d’entre eux  sont poursuivis pour corruption, détournement de fonds, mauvaise gestion et incompétence avérée. Cette situation «effroyable», comme la qualifie l'intervenant, risque de perdurer «si les candidats aux élections ne sont pas qualifiés et expérimentés dans la gestion».A ce titre, il recommande aux prochains élus une connaissance de la gestion communale, à l'instar des expériences adoptées dans les pays développés.
 
1249 communes 
déficitaires en 2012
L’incompétence avérée  de ces élus et en premier lieu les maires à engendrée  une gestion chaotique qui s’est répercuté sur  la gestion des communes .Ainsi, le nombre de communes déficitaires financièrement, en 2012, est estimé  à 1249, selon l’économiste, Abdelmalek Seraï. Ce  chiffre représente un taux de 80% par rapport au total des communes du pays. L’expert qualifie cette situation de « catastrophique », à plus forte raison que des aides ont été octroyées aux communes et que certains des maires et élus qui sont candidats pour les prochaines locales du 29 novembre 2012  seront rappelés a géré  des enveloppes financières importantes qu’avaient été accordée aux municipalités par l’Etat. « Pas moins de 40.000 milliards de dinars ont été attribués aux communes en 2006 au profit de communes de 30 Wilayas du pays, les communes   déficitaires étaient au nombre de 1138 sur un total de 2541 communes au niveau national »», assure l’économiste.En outre, que durant les années 2011 et 2012, le nombre de communes déficitaires a augmenté de façon spectaculaire. M. Serrai a pointé du doigt la gestion des élus dont un grand nombre « ne dispose pas des qualifications nécessaires pour remplir leurs fonctions ».  Il dira que « 50% des élus n’ont pas le niveau universitaire ».
 

Riad
Samedi 17 Novembre 2012 - 00:00
Lu 498 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+